-- -- -- / -- -- --
Nationale

Une délégation d’experts au port d’Alger

Une délégation d’experts au port d’Alger

Dans le cadre du projet Task-Med qui vise à combattre le trafic illicite des matières radioactives et nucléaires au niveau des ports et aéroports algériens, des experts européens se sont rendu dernièrement au port d’Alger pour élaborer un plan, d’action.

Une première séance de travail a eu lieu au siège de l’Entreprise portuaire d’Alger, en présence des cadres de l’entreprise, de l’administration des Douanes, de la direction générale de la Sûreté nationale et des services des garde-côtes.

Lors de cette réunion, le chef du projet Taskmed Algérie chez ISPRA a présenté le travail de la commission européenne et de la société ISPRA (ltalie), leader européen dans la recherche et le développement dans le segment des équipements de détection des matières radioactives et nucléaires. ISPRA Italie) est le partenaire de la Commission européenne en matière de sécurité nucléaire.

L’intervenant a fait un bref historique du projet TaskMed, élaboré en 2012 entre l’Union européenne et le ministère des Affaires étrangères et ce suite à des négociations qui ont abouti à sa concrétisation. Il s’agit d’un projet d’un montant de deux millions d’euros financé à 100 % par l’Union européenne au profit de l’État algérien sous forme d’équipements destinés aux deux sites pilotes, port et aéroport d’Alger. Une formation en Italie est prévue pour 20 cadres algériens représentants des institutions publiques.

Les cadres formés auront pour mission l’encadrement des futurs superviseurs chargés d’acquérir les équipements, de s’occuper du fret ainsi que du volet génie civil et sous-traitance avec la société algérienne spécialisée dans le génie civil et l’installation des réseaux électriques et fibres optiques (CEGELEC).

Le projet Task-Med, qui nécessite une technologie de pointe et un savoir-faire avéré en la matière, est un projet d’envergure et d’une importance capitale pour le port d’Alger, mais aussi pour les autres ports et l’ensemble des plateformes portuaires et aéroportuaires du territoire national.

La mise en place d’un tel projet est soumise à trois principales phases, à savoir : l’identification des points essentiels pour une installation optimale, la préparation d’une architecture par un examen approfondit des besoins en équipements, et enfin, les aspects génie civil et formation. Ce projet programmé par les pouvoirs publics vise à optimiser l’approche sécuritaire dans toute sa dimension.

Les équipements choisis pour ce projet par la commission européenne sont américains de marque (MIRION). Cette société américaine chargée de commercialiser et d’installer les équipements pour les zones Europe et Afrique du Nord est déjà implantée en France.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email