-- -- -- / -- -- --
Nationale

Une commission pour le look final de la grande mosquée d’Alger

Une commission pour le look final de la grande mosquée d’Alger

Une commission multisectorielle, composée de représentants des ministères de l’Habitat, des Affaires religieuses et de la Culture, a été installée avant-hier à Alger pour examiner tous les détails inhérents à la forme finale que devra prendre la grande mosquée d’Alger.
En effet cette mosquée, appelée à devenir la plus grande en Afrique devra refléter l’identité nationale.

Pour cela, la commission devra choisir les matériaux de construction nécessaires pour sa réalisation afin de lui garantir une qualité supérieure, a indiqué le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelmadjid Tebboune, lors de la réunion d’installation de la commission.

Pour sa part, le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aïssa a affirmé que « par ses choix techniques, la commission fera de la mosquée d’Alger, un édifice religieux qui symbolise l’Algérie indépendante et consacre l’identité de la société algérienne dans ses dimensions arabe et amazighe ».

« La mosquée qui se veut un acquis considérable, doit véhiculer les sensibilités et l’identité de la nation dans les moindres détails », a souligné, de son côté, le ministre de la Culture Azzedine Mihoubi.

La commission aura également à élaborer un cahier des charges « détaillé » pour toutes les opérations de décoration, d’ornementation, de sculpture et de revêtement des sols, des murs et des piliers de cet édifice qui sera construits avec des matériaux produits localement.

« La réalisation de la grande mosquée d’Alger amorce une nouvelle étape, où il sera question de faire des choix aussi difficiles que minutieux qui ne se limitent pas uniquement à l’aspect technique, mais concernent la dimension civilisationnelle à conférer à cet édifice religieux », a indiqué le ministre, soulignant à cet effet

« l’impératif de consulter des responsables des secteurs des Affaires religieuses et de la Culture ». « Tous les travaux de miniatures et de décoration seront confiés à des artisans algériens, mais en cas de besoin il sera fait appel aux spécialistes étrangers « , a-t-il soutenu.

« Des négociations sont en cours avec l’entreprise China State Construction Engineering Corporation LTD (CSCEC) afin que cette dernière puisse, une fois le projet réceptionné, rester une année de plus en Algérie pour former des techniciens algériens », a assuré le ministre.

S’étendant sur plus de 20 hectares, la grande mosquée d’Alger compte une salle de prière d’une superficie de 20.000 m², une esplanade et un minaret d’une hauteur de 270 m, outre une bibliothèque, un centre culturel, une maison du Coran, des jardins, un parking, des bâtiments administratifs, de la protection civile et de la sécurité ainsi que des espaces réservés à la restauration.

Ce projet se veut un pôle attractif à caractère religieux, culturel et scientifique conjuguant authenticité et modernité, à travers son style architectural exceptionnel.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email