-- -- -- / -- -- --
Nationale

Une cinquantaine de trafiquants interpellés par les gendarmes… en 48 heures

Une cinquantaine de trafiquants interpellés par les gendarmes… en 48 heures

Au moins une cinquantaine de présumés trafiquants ont été arrêtés durant les dernières 48 heures. A Tlemcen et El Bayadh, sept trafiquants de drogue ont été appréhendés et 560 kilos de cannabis ont été saisis suite à des opérations menées par les gendarmes.

A Souk-Ahras, les gendarmes de la section de recherches ont présenté hier au procureur de la République de Sedrata H.Y 36 ans et B.O 38 ans, pour atteinte au patrimoine culturel national et infraction à la législation des changes. Ils ont été placés sous contrôle judiciaire.

Tout a commencé le 20 janvier passé Agissant sur renseignements et en vertu d’un mandat de perquisition, les gendarmes de ladite section de recherches ont interpellé les mis en cause au centre-ville de M’Daourouch, à bord d’un véhicule touristique et saisi dans le domicile de H. Y, à M’Daourouch, deux statuettes antiques en bronze, onze pierres précieuses antiques, une pièce de monnaie, un coffre métallique, 200 euros, 856 dollars US, 2 301 livres syriennes, 1 000 livres libanaises, 20 dirhams marocains et 5 887 000 DA.

Dans une autre opération, cette fois du côté de la wilaya d’Oum El Bouaghi le 3 février dernier, lors d’un service de police de la route sur le chemin reliant Aïn-Beida à Aïn-Touila (Khenchela), à la commune de F’Kirina, les gendarmes de la brigade locale ont immobilisé un camion dont le conducteur, âgé de 25 ans, a refusé d’obtempérer aux sommations de s’arrêter.

La fouille du camion a permis de récupérer trente-neuf quintaux et soixante kilos de bananes de contrebande. Après identification dudit camion ainsi que de deux vignettes avec deux cartes d’immatriculation de deux véhicules, immatriculés dans les wilayas de Béchar et Sidi-Bel-Abbès, trouvées en possession du chauffeur, il s’est avéré que ces véhicules faisaient l’objet de recherches pour vol commis le 28 novembre de l’année passée. 

Avisé, le procureur de la République de Aïn-Beida a ordonné hier la remise de la marchandise saisie à la recette des douanes de Oum-El-Bouaghi et la présentation du mis en cause à l’issue de l’enquête.

Par ailleurs, dans la wilaya de Mostaganem et dans le cadre de l’enquête ouverte suite à une plainte déposée le 2 février dernier par un citoyen de 29 ans, pour vol de sa camionnette de son lieu de stationnement devant son domicile, dans la commune de Mansoura, les investigations entreprises par les gendarmes de la brigade locale ont abouti à l’interpellation des deux suspects de 22 ans et 20 ans, demeurant au douar Chehaïdia de la même localité. 

Les mis en cause ont reconnu les faits, tout en dénonçant leur complice âgé de 22 ans, originaire du même douar, lequel a été interpellé à son tour. Poursuivant les recherches, les gendarmes ont récupéré avant-hier le véhicule volé, abandonné par les auteurs présumés sur un chemin reliant les douars Ouled Chafaâ et Ouled El Aoudj, dans la circonscription communale de Bouguirat.

Trafic de véhicules et cambriolage

Le 3 février passé, le groupement territorial de la Gendarmerie nationale de Souk-Ahras a été contacté sur le numéro vert 1055 par un habitant de la commune de Haddada, qui a avisé que son voisin âgé de 87 ans, qui était seul dans son domicile, a été agressé par trois individus non identifiés, qui l’ont menacé au moyen de couteaux pour ensuite le déposséder de la somme de 120 000 DA et d’un lot de bijoux de son épouse.

Aussitôt, les gendarmes de la brigade locale de Haddada se sont déplacés sur les lieux, où ils ont arrêté l’auteur présumé,B.A, 27 ans, demeurant au centre-ville de la localité et interpellé une demi-heure plus tard son complice âgé de 31 ans, demeurant au centre-ville de Souk-Ahras, alors que le troisième demeure recherché.

Traquant sans relâche les criminels, les gendarmes de M’sila ont, cette fois, arrêté deux présumés trafiquants de véhicules. Les faits remontent au 2 février dernier ; agissant sur renseignements et en vertu d’un mandat de perquisition, les gendarmes de la compagnie territoriale de Magra ont interpellé un individu âgé de 37 ans et saisi dans son garage un véhicule sans plaques d’immatriculation avec un numéro de châssis effacé et un fourgon, ainsi qu’une quantité de pièces de rechange d’occasion pour véhicules.

Poursuivant les investigations, les gendarmes enquêteurs ont interpellé une demi-heure plus tard son acolyte, âgé de 44 ans, qui circulait à bord d’un véhicule, en possession de clés servant à la falsification des numéros de châssis. 

Le baron de la drogue de Tlemcen et les 22 kg de kif cachés dans le pare-choc

C’est un coup de filet qualifié de très important que viennent de réaliser les gendarmes de Tlemcen contre les barons de la drogue. En effet, l’un d’entre eux, âgé de 43 ans, a été arrêté par les gendarmes de Remchi pour importation, détention et commercialisation de stupéfiants.

Il a été placé sous mandat de dépôt. Selon la Gendarmerie nationale, le mis en cause a été interpellé le 27 janvier dernier lors d’un point de contrôle dressé sur la RN 35 reliant Maghnia à Tlemcen, à bord d’un véhicule transportant 22 kg de kif traité dissimulés dans le pare-choc arrière du véhicule.

Le 2 février dernier, les gendarmes de la brigade de Tidjelabine, à Boumerdès, en dispositif du barrage dressé sur le chemin reliant Tidjelabine à Boumerdès, ont interpellé un individu de 21 ans à bord d’une camionnette et en possession de 214 grammes de kif traité.

D’autre part, agissant sur renseignements, les gendarmes de la brigade de Derrag ont interpellé avant-hier au lieu-dit Bourkia Boulenouar, commune de Derrag, le nommé S.D 25 ans, à bord d’un véhicule en possession de 100 grammes de kif traité et de la somme de 113 500,00 DA représentant le revenu de la vente de stupéfiants.

Une enquête est ouverte par les gendarmes de la brigade de Derrag. A Naâma, c’est une grosse prise de drogue qui vient d’être réalisée par les gendarmes. En effet, ceux de la brigade territoriale de Chellala ont présenté hier au procureur de la République de Labiodh-Sidi-Cheikh deux personnes âgées de 29 ans et 34 ans, demeurant toutes deux à Naâma, pour détention et commercialisation de stupéfiants et contrebande. Ils ont été placés sous mandat de dépôt.

Dans le cadre d’une enquête ouverte suite à la récupération, durant la soirée du 24 janvier dernier de cinq quintaux et huit kilos de kif traité à bord d’un véhicule abandonné au lieu dit-Tazina, commune d’El-Mehara et en vertu d’une autorisation d’extension de compétence délivrée par le procureur de la République de Labiodh-Sidi-Cheikh, les gendarmes de la brigade de Chellala, assistés par ceux de la section de sécurité et d’intervention de Labiodh-Sidi-Cheikh, ont interpellé les mis en cause, le 26 janvier passé, à hauteur de la commune de Kasdir (Naâma).

Les deux cousins et le trafic d’or

Les gendarmes d’Adrar ont présenté devant au procureur de la République local deux cousins âgés de 22 ans et 31 ans et trois autres personnes âgées de 27 ans, 20 ans et 30 ans, pour association de malfaiteurs et détention et commercialisation d’or non poinçonné. Ils ont été placés sous mandat de dépôt. 

L’affaire remonte au 28 janvier dernier. Agissant sur renseignements, les gendarmes de ladite brigade ont interpellé, au centre-ville d’Adrar, deux des mis en cause en possession de 868 grammes d’or non poinçonné, alors que les deux autres complices ont réussi à prendre la fuite à bord d’un véhicule.

Poursuivant les investigations, les gendarmes enquêteurs ont interpellé le lendemain, au centre-ville d’Adrar, les deux acolytes à bord dudit véhicule et saisi sur l’un d’eux 9.53 grammes d’or non poinçonné, alors que le cinquième complice a été arrêté le même jour à 22 heures, en possession de dix grammes d’or non poinçonné, dans son domicile à Adrar.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email