-- -- -- / -- -- --
Nationale

Une centaine de lotissements à Alger dans un état lamentable

Une centaine de lotissements à Alger dans un état lamentable

Faute de politique d’aménagement urbaine sérieuse, une centaine de lotissements dits « sociaux » dans la wilaya d’Alger manquent cruellement des commodités de base pour un cadre de vie décent tel l’éclairage ou l’assainissement. 

Erigés au cours des années 1990 à Gué de Constantine, Birkhadem, Bouzaréah et Réghaïa notamment, ces quartiers ont été anarchiquement construits et leurs habitants n’ont pas encore accès aux réseaux d’assainissement, d’eau potable, d’éclairage public et à des routes et trottoirs praticables.

Les lots en question sont facilement reconnaissables à leurs maisons et immeubles pour la plupart inachevés, et à leurs étroites voies d’accès, beaucoup plus des pistes boueuses dont la largeur ne permet pas de créer des trottoirs. Selon un recensement de la wilaya, 270 lotissements avaient besoin d’une mise à niveau, dont 70 ont bénéficié de projets d’amélioration urbaine jusqu’en 2013, un chiffre qui a été porté à 80 suite au lancement de ces travaux dans dix nouveaux quartiers, le 10 mai 2014.

« Nous avons entamé des travaux d’aménagement dans les quartiers où la situation est plus critique. Je prie les habitants des autres quartiers retenus dans le programme d’amélioration urbaine de la wilaya d’être patients et de nous accorder un peu de temps », a déclaré à la presse le wali Abdelkader Zoukh lors d’une visite d’inspection jeudi de certains de ces quartiers. 

Cinq nouveaux lotissements ont bénéficié de projets d’aménagement urbain, dont les travaux portent toujours sur l’amélioration de l’état de la voirie et à créer des réseaux d’éclairage public, d’assainissement et d’eau potable, pour une enveloppe globale de 500 millions de dinars. 

Il s’agit des lotissements des 130 logements de la commune de Maqaria, Mimouni 6 de Bordj El Kiffan, Zouaoui de Sidi Moussa, Chaïbia d’Ouled Chebel et Mohamed Hamdani de Zéralda. Les délais de réalisation vont de trois mois à une année, en fonction de la superficie du site.

Le nombre de quartiers qui ont besoin d’aménagement est ainsi tombé de 270 à 159, a précisé M. Zoukh. Parmi ces lotissements, 19 ont été recensés notamment à Gué de Constantine, 12 à Birkhadem, 8 à Bordj El Bahri, 7 à Réghaïa, El Madania et Bordj El Kiffan, selon la « stratégie de la wilaya d’Alger en matière de déficit, de viabilisation et d’amélioration urbaine » dévoilée lors de cette visite de travail et d’inspection. 

Par ailleurs, M. Zoukh a inspecté le projet d’aménagement urbain (voirie, assainissement, éclairage, eau potable) à la cité des 193 logements de Baba Ali, dans la partie relevant de la commune de Ouled Chebel, où les travaux ont enregistré un taux d’avancement de 30%, selon l’entreprise de réalisation. Les habitants ont profité de la visite pour poser le problème de l’oued Mezgheni qui longe à vingt mètres le lotissement et qui commence à dégager des odeurs nauséabondes émananant de ses eaux stagnantes polluantes. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email