-- -- -- / -- -- --
Culture

Une célébration à M’doukal

Une célébration à M’doukal

Le Ksar de M’doukal, situé à 100 km au sud-ouest de Batna, sera au centre d’intérêt de la célébration du Mois du Patrimoine, dans un programme initié par l’association par l’association Medghacen du mercredi 22 au samedi 25 avril.

Quatre jours durant, l’association Medghacen mettra en valeur une partie du patrimoine auressien, en particulier le Ksar de M’doukel pour lequel une journée d’étude est consacrée.

Dans son communiqué parvenu à notre rédaction, l’organisateur précise que M’doukal, une ville de seize siècles d’histoire, est une oasis, située à 100 km au sud-ouest de Batna, aux confins des steppes du Hodna.

Elle constitue l’une des portes du Sahara. Cette journée sera animée par des chercheurs, des scientifiques et des spécialistes autour de la richesse du patrimoine historique, archéologique et architecturale de cette ville. Il s’agira d’évoquer ses ksour et ses zaouïas, qui sont un brassage des architectures sahariennes et telliennes, mais qui sont actuellement en état de dégradation avancée.

Aussi, le débat et la réflexion portera sur des sites naturels et culturels de Tighanimine, Thagoust, Bouzina et Amentane et de l’intérêt de leur protection. En marge de cette rencontre, des ateliers de formation sur l’architecture de terre seront animés (du 22 au 24 avril) par des artisans et des architectes spécialisés dans la construction en terre.

Au menu, la réhabilitation de l’architecture de terre dans la région et l’initiation des jeunes à cette pratique et leur sensibilisation à la préservation de ce savoir-faire. Et fidèle à sa tradition, l’association Medghacen, présidée par Azzedine Guerfi, organisera des activités sportives et culturelles (du 23 au 24 avril), notamment des tournois de jeux traditionnels comme takourt ou tobia (hockey sur sable avec une branche de palmier), kherbga (jeux de dames) et Sig (bâtonnets).

Il y aura également un concours sur l’art culinaire (couscous, chakhchoukha, galette, dessert), un marché des produits du terroir, de la Fantasia, un atelier sur les signes et symboles berbères, un Rahaba, récital poétique, une présentation d’une cérémonie d’une fête traditionnelle. Cette manifestation s’apparente à un festival, elle ne sera pas clôturée sans un cross baptisé Sur les traces des sept dormants. Une action sportive qui consiste en la découverte patrimoniale et à rappeler le devoir de mémoire.

4e Trail des Aurès Sur les traces des Sept dormants

Le départ sera donné à partir d’Ichemoul (M’dina), la ligne d’arrivée du trail sera près du site de l’antique cité Ichoukane, dans la commune de Foum Toub, une occasion de faire connaitre ce site qui vient d’être classé patrimoine national. Les vestiges de cette cité numide comprennent des monuments mégalithiques de forme circulaire, de 6 à 8 mètres de diamètre.

Le site s’étend sur près de 7 hectares autour du défilé étroit appelé Foum Ksentina. Ichoukane présente également tous les atouts d’un site naturel pittoresque mythifié, de plus, par les nombreux contes populaires tissés autour des grottes de Khenguet Sebaâ R’goud (Khenguet des sept dormants) et Khenguet Lakhra.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email