-- -- -- / -- -- --
Culture

Une caravane et des redevances

Une caravane et des redevances

L’Office national des droits d’auteurs et des droits voisins a lancé, ce samedi 17 septembre, une caravane nationale à partir de Béjaïa où son directeur général El Hocine Sami Bencheikh a annoncé que son établissement brasse annuellement depuis 2014, prés d’un milliard de dinars, tirés au titre des redevances d’exploitation des œuvres artistiques.

Lors d’une rencontre avec les artistes de la wilaya de Béjaïa, ce samedi, le directeur général de l’Office national des droits d’auteurs et des droits voisins (ONDA) a appelé les différents auteurs à déclarer leurs œuvres exploitées.

M. Bencheikh a évoqué la contribution de son établissement en termes de protection des œuvres littéraires et artistiques et d’aide aux artistes. Revendiquant, quelques 17.000 adhérents, il a estimé que les rétributions vont aller crescendo, renforcées par l’augmentation de ces redevances, estimées en augmentation d’année en année.

Il a précisé que sept chaines de télévisions honorent sans coup férir leur redevance et que désormais, l’office, a enrichi sa palette de ressources, en percevant des rentrées sur l’usage d’œuvres algériennes sur les sites Internet comme Youtube et Google, bien que l’ampleur des redevances, apportée par ce dernier, restent infimes.

D’autres apports consolident ces rentrées, ceux des redevances tirées des supports électroniques et informatiques importés dont la concrétisation est mené de concert avec l’administration des douanes.

Il a expliqué que toutes ces rentrées sont reversées, à raison de 30 % au profit des auteurs, 40 % aux droits voisins et 30 % consacrées au financement et à la promotion culturelle, rapporte l’Agence presse service d’Algérie.

Le DG de l’Onda, soucieux visiblement de sensibiliser les artistes sur l’importance du rôle de l’office, a fait part de son engagement en termes de prise en charge des retraites complémentaires de ses adhérents qui parfois atteignent la somme de 45.000 dinars par mois ou d’aide aux artistes socialement défavorisés, grâce à la mise sur pied d’une pension de solidarité de l’ordre de 10.000 dinars et la prise en charge de certains frais médicaux.

Au cours de cette rencontre qui a permis de sérier également les attentes des participants, notamment la question du piratage ou celle en rapport avec la retraite, il a également annoncé l’acquisition d’un matériel artistique : guitares, trombones, etc., d’une valeur de 100.000 dinars au profit de certaines associations locales.

Aussi, la caravane d’écoute au profit des artistes, lancée à partir de Béjaïa, passera par une douzaine de wilayas, ciblant celles qui comptent le plus grand nombre d’artistes comme Oran et Constantine.

Cette caravane s’installera le samedi 24 septembre à Tizi-Ouzou, allant à la rencontre des artistes pour écouter leurs préoccupations en vue de leur prise en charge. D’après le directeur financier de l’Onda, M. Abbès, « cette caravane nous permettra d’orienter notre travail en fonction des problèmes qui seront soulevés afin de les prendre en charge et ce, en fonction des capacités de l’Office ». 

Au sujet du piratage des œuvres artistiques, il a rassuré que les inspecteurs et contrôleurs de l’établissement sillonnent les wilayas pour lutter contre ce phénomène amplifié et facilité par l’émergence des nouvelles technologies. Il a également précisé que des interventions sont effectuées à chaque plainte déposée par les concernés, non sans relever que ces plaintes ne sont pas vraiment nombreuses.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email