-- -- -- / -- -- --
Monde

« Une bombe atomique syrienne sur le point d’être livrée »

« Une bombe atomique syrienne sur le point d’être livrée »

Le président syrien Bachar Al-Assad ferait construire en secret un complexe souterrain susceptible de mettre au point des armes nucléaires, prétend le journal allemand Der Spiegel à paraître samedi.

A en croire Der Spiegel, cité par l’AFP, l’usine se trouverait dans une région montagneuse difficile d’accès dans l’ouest du pays, à deux kilomètres de la frontière libanaise. Proche de la ville de Qousseir, le site aurait accès à l’eau et à l’électricité, poursuit le Spiegel. Son nom de code serait « Zamzam » et il pourrait servir à édifier un réacteur ou une usine d’enrichissement de l’uranium, selon des « experts occidentaux » cités par le magazine allemand.

Les autorités syriennes auraient transféré vers le nouveau complexe 8000 barres de combustible destinées à l’origine au site secret d’Al-Kibar, soupçonné d’abriter un réacteur nucléaire clandestin, ajoute le Spiegel. Ce site au milieu du désert, dans l’est de la Syrie, avait été détruit en 2007 par un raid israélien.

D’après les prétentions de Spiegel, des experts nord-coréens et iraniens seraient impliqués dans le projet « Zamzam », et le Hezbollah assurerait la garde du site. La Syrie ne cesse pas d’être accusée de toutes sortes de mensonges depuis que ce pays arabe, indépendant et souverain, membre fondateur de la Ligue arabe qui en a été expulsé par ses « frères ».

Il faut souligner dans ce chapitre l’intéressante intervention de Robert Fisk, correspondant à Beyrouth du journal britannique The Independent, qui, en juillet 2012, disait en substance : « Quel que soit le bout par lequel on prend le conflit en Syrie, et que l’on croie ou pas aux chiffres de l’étrange ONG baptisée “Observatoire syrien des droits de l’homme” (OSDH) dont les chiffres de victimes sont pris quotidiennement pour argent comptant par nos médias grand public, la guerre militaire mais surtout médiatique en cours révèle un degré d’hypocrisie rarement atteint parmi les chancelleries et les grands dirigeants de ce monde ».

Le célèbre journaliste anglais, n’avait pas hésité à s’interroger en 2007 sur la version officielle des attentats du 11-Septembre. Ses questions, sur le 11/9 et plus tard sur la Syrie, sont plus que jamais d’actualité surtout par rapport aux « attentats islamiques » commis récemment en France. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email