-- -- -- / -- -- --
Nationale

Une austérité jamais égalée

Une austérité jamais égalée

Plus d’une dizaine de projets de loi seront débattus lors de la présente session parlementaire ouverte hier par les présidents des deux chambres (APN et Sénat).

En tête des textes de loi inscrits figure le projet de loi de finances 2017 qui propose les outils juridiques et financiers nécessaires à la mise en œuvre du nouveau modèle économique par l’encouragement de l’investissement et la rationalisation des dépenses publiques.

D’autres projets de loi, à l’instar de ceux portant règlement budgétaire 2014, Code des douanes et lutte contre la contrebande, outre les textes relatifs au commerce électronique, à la protection des données personnelles, aux modalités et conditions d’accès à l’information, à l’état civil et aux activités publicitaires, et les règles régissant les télécommunications électroniques, figurent parmi les texte sur lesquels planchera la présente session.

Le Parlement aura également à examiner les projets de loi régissant la vie socioprofessionnelle, tels les projets de loi sur la retraite et la santé publique, ou encore le projet de loi fixant la liste des fonctions et responsabilités exigeant la nationalité algérienne exclusive pour donner effet à l’article 63 de la Constitution, celui portant règlement intérieur du Conseil de la nation qui sera également révisé et enrichi par de nouvelles dispositions.

25 nouveaux articles devant être consacrés dans le cadre de la révision de ce texte étaient liés au rôle de l’opposition au sein de cette instance parlementaire, à l’obligation de présence aux réunions des commissions et aux séances plénières et à la codification du nomadise politique. Le droit du Conseil de la nation à l’initiative de loi, tel que stipulé par l’article 136 de la Constitution révisée, sera également codifié dans le même contexte, a encore fait savoir le président du Conseil de la nation.

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a indiqué hier lors de l’ouverture de la session parlementaire que le projet de loi de finances (LF) 2017, qui sera examiné cette semaine, introduira quelques modifications pour améliorer la situation économique sans affecter le pouvoir d’achat des citoyens. Selon lui, « les grands équilibres seront maintenus et le PIB sera même amélioré ».

Après avoir affirmé que le secteur industriel avait beaucoup progressé par rapport aux précédentes années et rappelé que le secteur agricole avait progressé de 7%, le Premier ministre a précisé que « l’Etat prendra de nouvelles mesures pour développer l’industrie du savoir et renforcer les industries technologiques ».

Concernant le dossier des retraites, le ministre a indiqué que les listes des métiers pénibles concernés par la retraite proportionnelle « seront établies en concertation avec toutes les parties concernées une fois que le texte aura été soumis aux membres du Parlement ».

Le projet de loi de finances 2017 introduira quelques modifications pour améliorer la situation économique et renforcer le front social. La LF pour 2017 est la mise en œuvre de la première année du nouveau modèle politique et économique qui vise à « consolider l’économie nationale et l’investissement, notamment national, et à renforcer la production industrielle et agricole », a souligné le Premier ministre.

La loi introduira quelques modifications pour améliorer la situation économique et renforcer le front social, a dit M. Sellal, précisant qu’aucune décision n’avait été prise pour la hausse des impôts. Il a toutefois assuré que s’il devait y avoir une hausse des impôts, celle-ci serait minime et n’affecterait pas le pouvoir d’achat des citoyens. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email