-- -- -- / -- -- --
Nationale

«Une attaque injustifiée et sans fondement», selon le FCE

«Une attaque injustifiée et sans fondement», selon le FCE

Le président du Forum des chefs d’entreprise, Ali Haddad, se défend d’avoir eu des propos indignes sur la femme algérienne lors de son déplacement en Chine. Cela suite aux « allégations et déclarations fallacieuses et mal intentionnées d’une dirigeante d’une organisation patronale ».

« Le FCE dénonce fermement cette attaque injustifiée, sans fondement et inexplicable », indique l’organisation patronale dans un communiqué, expliquant que M. Haddad a eu, en effet, à s’exprimer dans le cadre d’une visite officielle en Chine avec le Premier ministre dans le seul objectif est le développement d’une coopération et d’un partenariat stratégique entre les économies et les entreprises des deux pays.

« A l’occasion d’une rencontre avec les chefs d’entreprise chinois, M. Haddad a clairement appelé tous les investisseurs à venir exploiter les opportunités d’investissements dans le cadre d’une vision fondée sur le principe du gagnant-gagnant. Pour souligner l’excellence des relations politiques et économiques entre les deux pays, il a fait valoir la bonne intégration de la communauté chinoise mobilisée en Algérie dans la réalisation de grands projets infrastructurels et économiques. Cette intégration est illustrée par le fait que des familles aient été fondées par les ressortissants des deux pays.

Ceci est la preuve que l’Algérie est un pays d’accueil, de tolérance et d’ouverture notamment envers les pays, comme la Chine, qui l’ont soutenu dans sa lutte de libération et appuyé ses efforts de développement », selon le FCE. Ce dernier poursuit en insistant qu’« il n’a donc jamais été question de tenir des propos méprisants et encore moins dédaigneux envers la femme algérienne ».

D’ailleurs, pour dissiper tous les doutes, le FCE a mis en ligne la déclaration complète de son président à l’occasion du forum d’affaire algéro-chinois (https://www.youtube.com/watch?v=e5FvknwL2i4).Le FCE note que Ali Haddad a œuvré, depuis son élection à la tête du FCE, à la promotion de la femme au sein de l’organisation patronale.

Il a renforcé sa représentation dans les instances dirigeantes du Forum, notamment en nommant pour la première fois depuis la création du FCE, une femme comme vice-présidente. Il a tenu ses engagements de campagne sur la promotion de l’entreprenariat féminin en créant la commission « Femmes chefs d’entreprise ».

Encore une fois, « le FCE regrette la récurrence d’une campagne insidieuse portée contre lui au moment ou notre pays a besoin de conjuguer ses efforts, ses compétences et ses énergies pour aller de l’avant dans le cadre d’un débat sérieux et d’une concertation féconde avec, pour seule finalité, l’intérêt supérieur de la nation et la croissance par nos entreprises au profit exclusif de notre peuple », conclut l’organisation patronale.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email