-- -- -- / -- -- --
Culture

«Une année du savoir et de dialogue des civilisations revendiquée»

«Une année du savoir et de dialogue des civilisations revendiquée»

Le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, a relevé, lors de sa visite aux travaux de réhabilitation des sites historiques et archéologique dont l’ex-tribunal qui fera office d’annexe des beaux-arts, de la Casbah, de la demeure des Amrouche, (Jean El Mouhoub et Taos Amrouche) dans la commune d’Ighil-Ali dans la haute vallée de la Soummam, « la nécessité « de sauvegarder les lieux historiques et vestiges archéologiques par la réhabilitation ».

Le premier responsable du département de la culture du pays a estimé que « les travaux de réhabilitation de ces sites de valeur inestimables doivent être soumis d’abord à des études et expertises rigoureuses afin de prévenir des difficultés d’ordre techniques pouvant compromettre ce genre d’opération ».

Clôturant les travaux du « 1er colloque international sur la confection d’un dictionnaire monolingue en Tamazigh » organisé par le HCA, le ministre de la culture a relevé aussi « l’importance d’unifier la lexicologie Amazigh et le travail des académistes et scientifiques » pour le développement de la langue et culture Amazighes.

A noter que M. Mihoubi a été interpellé par M. Mohamed Bettache sénateur et ex P/APW de Béjaïa sur « l’organisation d’une année du avoir et de dialogue des civilisations à Béjaïa ».

Ce dernier a obtenu « un accord de principe auprès ». Du reste,
M. Mihoubi, a visité les travaux de réhabilitation de l’ex tribunal en travaux de réfection pour une enveloppe financière de 6 milliards de centimes.

Une façade de cette ancienne bâtisse coloniale qui fera office d’annexe des beaux Arts une fois rénovée s’est effondrée le 8 mars 2011. L’avancement des travaux de réhabilitation de la casbah a été inspecté par l’hôte de Béjaïa. Ainsi, les travaux ont atteint les 45 % pour le premier lot et 90% pour le second.

L’hôte de Béjaïa a visité aussi la cinémathèque de Béjaïa qui fait face ces derniers temps à des infiltrations d’eau et qui nécessite des travaux d’étanchéité. M. Mihoubi a vu aussi le centre culturel de Taskariout dont une partie avait été détruite par un incendie causé par un court-circuit en 2012.

Un centre culturel ou sont logées 7 familles sinistrées depuis des années. Sur place le wali et le ministre ont décidé de relancer le projet. Un arrêté sera signé par le wali afin de débloquer la situation et d’engager des travaux de rénovation.

A Kherrata, il a vu la salle de cinéma « El Khalifa » abandonnée depuis plusieurs années. Ce projet dont l’enveloppe initiale a été estimée à 37 millions et demi de dinars a fait l’objet d’un avenant en diminution pour porter son coût à 30 millions de dinars.

D’une superficie de 960 m², cette salle sera d’une capacité de 500 places.
A noter aussi que le ministre a inauguré la nouvelle galerie des expositions de la maison de la culture, le nouveau siège de la direction de la culture et la bibliothèque locale dédiée à la lecture publique. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email