-- -- -- / -- -- --
Nationale

Une aide généreuse et un soutien précieux de la Belgique

Une aide généreuse et un soutien précieux de la Belgique

Pour démontrer la reconnaissance de l’Etat algérien et exprimer sa gratitude envers la Belgique pour les remarquables efforts en faveur de notre cause durant la guerre de libération nationale, pas moins de trois ministres ont participé aux travaux de la journée d’étude organisée ce dimanche à la Bibliothèque nationale.

Ainsi, pour les intervenants, les mots n’ont pas été assez forts pour justifier cette gratitude et cette reconnaissance envers ces hommes et femmes belges qui ont aidé l’Algérie durant la guerre de libération nationale.

Pour Djamel Kaouane, ministre de la Communication, son texte est bien expressif à ce sujet. Il dit : « Comment ne pas être ébloui et s’émerveiller devant un engagement désintéressé, gratuit dans ses calculs, dangereux dans ses implications dramatiques, surtout exprimé vis-à-vis d’un autre, un autre si lointain, si distant, si étranger.

Les mots me viennent pour dire ce qu’a été l’attitude de ces citoyens belges, des hommes et des femmes de l’ombre qui ont décidé, au péril de leur vie, d’exprimer leur solidarité agissante envers les combattants algériens. »

Djamel Kaouane poursuit : « Je ne puis qu’adhérer à ce moment de reconnaissance et ne puis, par là-même, qu’appeler à entretenir cette magnifique passerelle mémorielle entre nous, puisse-t-elle donner lieu à d’autres qui nous rapprochent ».

Le ministre de la Communication termine son allocution en réitérant ses remerciements : « Un million et un demi-million de ces Belges, au féminin et au masculin, ont aimé et adopté la cause de mon peuple et de mon pays. Mille mercis enfin pour ce moment de mémoire qui nous permet, à nous Algériens, de dire combien nous aimons ceux qui nous aiment, combien nous avons aimé ceux qui nous ont aimés. »

Azzedine Mihoubi, ministre de la Culture, tout en proposant un solide partenariat dans le domaine du cinéma avec la Belgique, pays à l’avant-garde et leader dans les métiers du cinéma, souligne : « Ce colloque est pour moi l’occasion de réitérer notre sincère reconnaissance et notre entière considération envers les peuples pour avoir été aux côtés d’un peuple épris de justice et avoir soutenu notre glorieuse révolution de novembre.

Ô combien nous sommes fiers de leur position ! » Aux amis belges qui se sont engagés aux côtés des Algériens, M. Mihoubi souligne : « C’est un moment solennel car nous rappelons le soutien indéfectible de nos amis belges et le fait d’avoir contribué à la victoire finale après un lourd tribut de sacrifices ».

Les ministres se sont exprimés dans le cadre des déclarations officielles du chef de l’Etat qui, dans un message récent lancé à l’occasion de la Journée du moudjahid, a assuré : « Le peuple algérien restera reconnaissant envers les frères et amis qui ont nourri et soutenu sa glorieuse Révolution. »

Au cours de ce colloque, organisé par l’ambassade de Belgique, et qui a enregistré la présence de son premier représentant en Algérie, Pierre Guillon, un film documentaire sur l’Algérie a été projeté. Ce film, réalisé par Hugues Le Paige, a fait l’objet d’une émission à la télévision belge francophone. Nombreux ont été les invités belges à participer à ce colloque. Ils auraient encore été plus nombreux mais certains ne sont plus de ce monde.

Un hommage appuyé a été rendu à ces disparus. Tous ont fait l’impossible pour venir en aide à nos combattants. Ils ont transporté les valises, assuré l’hébergement et apporté une assistance médicale. Ils s’appellent Anne Sommerhausen Chotteau, Suzy Thuy Ros Rosendor, Paul Emmanuel Babin Henriette, Serge Moureaux, Marc Rayet, Adline Liebman, et la liste est encore longue.

Parmi les Algériens présents se trouvait Ali Haroun de la Fédération de France du FLN ainsi que de nombreux moudjahidine, dont Arezki Basta.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email