-- -- -- / -- -- --
Nationale

Une aide financière leur sera octroyée par le gouvernement

Une aide financière leur sera octroyée par le gouvernement

Un projet prévoyant l’attribution d’une aide financière aux petites entreprises qui assurent des stages pratiques a été adopté par le gouvernement, a révélé le ministre de la Formation et de l’enseignement professionnels, Nouredine Bedoui.

S’exprimant lors du forum du quotidien Echaâb, le ministre a souligné que le gouvernement avait adopté un projet de décret exécutif portant consécration d’une partie des ressources du Fonds national de développement de l’apprentissage et de la formation continue (FNAC) relevant du secteur aux petites entreprises qui assurent des stages pratiques, rapporte l’APS.

Le but est d’ « accompagner les petites entreprises qui acceptent de prendre des stagiaires de la formation professionnelle en dépit de leurs faibles ressources », qualifiant, au passage, cette démarche de « message d’encouragement ». Le ministre a, d’autre part, rappelé l’accord cadre conclu le 15 septembre 2014 avec les différents départements ministériels et ayant pour objectif d’impliquer toutes les parties à la promotion de la formation.

A cet effet, des commissions ont été mises en place en vue de définir les premiers besoins de la formation, exprimés par les signataires de l’accord pour le quinquennat 2015-2019, dont les ministères du Tourisme, des Ressources en eau, des Travaux publics, de la Santé, de l’Industrie ainsi que par ceux du Forum des chefs d’entreprises, a indiqué le ministre.

« Le véritable défi est d’attirer un maximum de jeunes vers la formation en vue de satisfaire les besoins du marché du travail en matière de main-d’œuvre qualifiée, notamment dans certaines spécialités qui répondent aux exigences de l’économie nationale », a-t-il ajouté.

300 000 stagiaires formés par apprentissage

M. Bedoui a indiqué que son secteur accordait la priorité à la formation par apprentissage, qui favorise l’insertion au monde du travail. Il a estimé à près de 300 000 le nombre actuel de stagiaires bénéficiant de ce mode de formation.

Il a ajouté que le secteur aspirait à doubler ce nombre avec la contribution du secteur économique qui prend en charge la formation pratique.

Les jeunes demandeurs de formation peuvent s’inscrire au niveau des établissements de formation tout au long de l’année, a affirmé le ministre, soulignant que les inscriptions à ce mode apprentissage « n’ont pas été limitées par une date ». Le secteur de la formation professionnelle pourvoit 280 000 postes pédagogiques pour la prochaine rentrée prévue dimanche prochain, dont 82 000 pour l’apprentissage.

Une formation dans les métiers de conseillers à la vente sera lancée aujourd’hui dans le domaine de la formation par apprentissage au profit de près de 100 jeunes demandeurs de formation, en coordination avec la Chambre du commerce et de l’industrie algéro-suisse. Selon le ministre, l’objectif de cette formation est d’assurer une main-d’œuvre qualifiée et professionnelle dans les métiers de la vente. 

Il convient de rappeler que l’Algérie forme chaque année 600 000 stagiaires et apprentis dans plus de 420 spécialités, englobant 22 filières d’activités professionnelles au niveau de plus de 1 200 centres de formation professionnelle, et ce à travers le territoire nationale.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email