-- -- -- / -- -- --
Culture

Un voyage dans les régions de l’Algérie

Un voyage dans les régions de l’Algérie

Le cinquième festival l’été en musique de Ryadh El Feth est à son troisième weekend. Cette fin de semaine, de riches plateaux artistiques, jeudi et vendredi en soirée ont drainé un nombreux public, heureux d’avoir l’accès libre aux spectacles.

C’est un joli cadeau qu’offre ce festival l’été en musique aux Algérois. L’entrée est gratuite, en effet, à toutes les soirées. ’’ Nous nous réjouissons d’accueillir tant de monde ! ’’ souligne M. Amar Guena, le commissaire de ce festival, satisfait de la réussite de cette évènement culturel est artistique qui est une bouffée d’oxygène et une vivifiante vague de fraîcheur, le soir, dans ces hauteurs d’Alger après les dures journées chaudes de cet été caniculaire.

Ceux qui, justement, ont suivi ces soirées depuis le début se remémorent avec plaisir le jeudi précédent où le chantre de la musique des monts du Djudjura, Lounis Aït Mengellet, à fait un triomphe au théâtre de verdure, face à un public en or venu en masse. Cette affluence a été aussi remarquable, dans ce même lieu, avec le programme de ce jeudi. A l’affiche figuraient des artistes populaires connus pour créer une atmosphère explosive.

On citera le groupe Democratoz qui est aujourd’hui au hit parade de notre monde musical et dont la notoriété grandissante a fait qu’il vient d’être invité à effectuer une tournée aux Etats Unis. On citera le groupe Triana d’Alger qui a obtenu un succès au cours de cette soirée, en réalisant une fusion avec des musiciens, chanteurs et danseurs venus d’Espagne.

On citera aussi le tour de chant de la jeune Vitaa, de France, qui a triomphé avec ses titres dans le genre Pop et RNB. La soirée de vendredi s’est déroulée à la salle Ibn Zeydoun.

‘’ La salle était comble où tous les espaces ont été occupés et nombreux sont restés debout’’, témoigne Thamila Aouabed, attachée de presse au Festival culturel international, été en musique à Alger. Le programme a brillé avec deux stars de la chanson algérienne, Samira Brahmia et Hamid Baroudi. Samira Brahmia possède le don d’animer remarquablement la salle. Elle a pleinement a réussi où tout le monde a repris enthousiasmé, ses refrains. Hamid Baroudi que nous vient d’Allemagne où il est l’ambassadeur de la chanson algérienne et des rythmes de chez nous.

Cette vedette de la chanson a proposé un voyage dans nos régions en invitant de se produire sur scène avec lui, un bouquet de jeunes talent venus des divers horizons de notre Algérie. On retiendra le passage de Badredine Khaldoun qui a interprété avec bonheur de chants tlemcéniens. On retiendra également le récital d’une jeune chanteuse de Béjaîa qui, avec ses chants et la poésie de la région de Yemma Gouraya, a fait vibrer le public.

Il ne reste plus qu’un seul week end pour ce festival culturel international l’été en musique à Alger. En prévision du grand monde qui sera au rendez vous ce jeudi et ce vendredi en soirée , les spectacles auront lieu dans la plus grand espace de Ryadh El Feth, celui de l’immense esplanade. La scène avec ses jeux de lumière et son équipement de sonorisation aux centaines décibels est déjà installé.’’ Un programme plein d’agréables surprises attend le public pour la soirée de clôture’’, précise l’attachée de presse du Festival, Thamila Aouabed.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email