-- -- -- / -- -- --
Nationale

Un TGV reliera l’Algérie, la Tunisie et le Maroc

Un TGV reliera l’Algérie, la Tunisie et le Maroc

L’Algérie a lancé l’étude d’un mégaprojet d’une ligne TGV maghrébine, reliant l’Ouest à l’Est : le Maroc à la Tunisie en passant par l’Algérie. Un projet appelé « le TGV Maghrébin », a précisé le directeur général de la Société nationale des transports ferroviaires (SNTF), Yacine Bendjaballah, dans une interview accordée à la Chaîne I de la Radio algérienne.

Le directeur général de la SNTF, Yacine Bendjaballah, a ainsi révélé que la réalisation d’une ligne de train à grande vitesse (TGV) reliant la Tunisie au Maroc en passant par l’Algérie verrait bientôt le jour « la réalisation d’une ligne de TGV allant du Maroc à la Tunisie en passant par l’Algérie est en projet, et sera au service des citoyens des trois pays maghrébins ». Il a aussi annoncé que les études techniques ont déjà commencé dans ce dernier pays, dans un entretien à la Chaîne I de la Radio algérienne.

L’intervenant a souligné qu’il s’agit-là d’un mégaprojet. Ce train atteindra une vitesse de 160, 200 et 220 km/h contre 120 km/h actuellement, la loi algérienne limitant la vitesse à cette hauteur lorsque le chemin de fer croise des routes (ce qui ne sera pas le cas pour le projet en cours).
Le directeur général a par ailleurs indiqué que ce projet s’inscrira dans le cadre du plan de restauration des équipements de cette société et de ses lignes, dont 4000 kilomètres seulement sont exploités. La STNF ambitionne d’élargir son réseau pour atteindre 12 500 kilomètres à l’horizon 2025, à travers tout le territoire algérien. Selon le premier responsable du secteur ferroviaire en Algérie, ce plan impliquera la modernisation de la signalisation et des techniques de communication de ces lignes.
Pour rappel, une enveloppe de 127 milliards de dinars a été allouée en 2014 au plan de modernisation de la STNF.

Une commande de 30 locomotives de transport de marchandises a été faite auprès de plusieurs compagnies américaines, et 17 autres auprès de sociétés françaises, selon la même source.
Dans la foulée, le premier responsable de l’entreprise publique ferroviaire a annoncé le début, à Alger, d’une campagne de sensibilisation sur la violence dans les trains. Cette action s’articulera autour de journées portes ouvertes dans les différentes gares de la société.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email