-- -- -- / -- -- --
Monde

Un suprématiste blanc tue 17 personnes dans une attaque terroriste en Floride

Un suprématiste blanc tue 17 personnes dans une attaque terroriste en Floride

Un jeune terroriste de 19 ans a ouvert le feu mercredi dans un lycée du sud-est de la Floride faisant 17 morts,dans l’une des pires attaques terroristes depuis 25 ans aux Etats-Unis.
Le tireur a été arrêté et identifié comme Nikolas Cruz, né en septembre 1998, armé d’un fusil d’assaut semi-automatique AR-15. Il s’agit de la 18e fusillade dans une école depuis le début de l’année aux Etats-Unis.

L’attaque terroriste a eu lieu peu avant la fin des cours, dans le lycée Marjory Stoneman Douglas de Parkland, dont le proviseur Robert Runcie a indiqué dans les médias locaux, en fin d’après-midi, n’avoir reçu aucun avertissement.
“Une enquête approfondie va être menée. Dans ces situations, il pourrait y avoir eu des signaux. (…) A notre connaissance, aucune menace n’avait été proférée “, a-t-il précisé.

Les télévisions locales diffusaient en boucle les images des lycéens sortant de l’établissement les mains en l’air.
Selon l’agence Associated Press, le leader d’une organisation suprémaciste blanche a confirmé que l’auteur de la fusillade qui a fait 17 morts dans une école en Floride était membre de cette organisation, appelée Republic of Florida. Le groupe souhaite faire de la Floride un « Etat blanc ».

Toujours selon Associated Press, l’auteur de la fusillade aurait participé à un entraînement paramilitaire à Tallahassee.
Jordan Jered, le leader du groupe Republic of Florida a déclaré à l’agence de presse qu’il ne connaissait pas personnellement Nikolas Cruz, l’auteur de la fusillade, et qu’il avait « agi en son propre nom, il est seul responsable de ses actes  ».

Le leader du groupe suprémaciste blanc a avancé l’hypothèse que M. Cruz aurait pu passer à l’acte par haine des juifs ou encore des femmes. « Nous ne sommes pas vraiment fans des juifs. Je pense qu’il y avait beaucoup de juifs à l’école avec lesquels il avait des problèmes  », a-t-il estimé, toujours cité par The Daily Beast.
Il avait également un « problème avec une fille  », selon Jordan Jered, qui insinuait que le choix de la date de la Saint-Valentin n’était peut-être pas anodin dans le geste de Nikolas Cruz.

A 19 ans, Nikolas Cruz est inculpé de 17 meurtres avec préméditation.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email