-- -- -- / -- -- --
Nationale

Un SMIG à 20 000 DA insuffisant, selon la CSA

Un SMIG à 20 000 DA insuffisant, selon la CSA

La Confédération des syndicats algériens (CSA) a estimé « insuffisante » la dernière augmentation du salaire national minimum garanti (SNMG), décidée le 3 mai par le Conseil des ministres, soulignant que cette dernière n’entraîne pas une amélioration des salaires des travailleurs. 

La Confédération qui a tenu récemment une réunion, estime que la hausse de 2000 DA n’entraîne pas une évolution des salaires des travailleurs, dans la mesure où elle profitera à ceux dont les salaires sont indexés sur le SMIG (cadres supérieurs de l’État). Dans un communiqué, la CSA exige une révision de la politique salariale de manière à atteindre un équilibre dans le pouvoir d’achat et à préserver la dignité des employés et des travailleurs.

La CSA réclame également « la révision du système fiscal national pour plus d’équité entre les contribuables, et plus de flexibilité, afin de lutter contre l’évasion fiscale et élargir l’assiette des cotisations ». La Confédération souligne aussi la nécessité de créer l’Observatoire national du pouvoir d’achat et de l’indice du coût de la vie, de reconsidérer le système fiscal national, afin d’instaurer la justice entre tous les participants et de le rendre plus flexible afin de lutter contre l’évasion.

La CSA exprime par ailleurs sa solidarité totale avec tous les travailleurs poussés par la pandémie COVID-19 vers le chômage obligatoire, en exigeant que le gouvernement accélère les solutions pour subvenir à leurs besoins et à ceux de leur famille. L’organisation appelle à des mesures d’incitation au profit des institutions affectées par l’épidémie afin de maintenir les emplois.

Concernant le projet de la révision de la Constitution, la CSA regrette le manque d’engagement de la société avec le projet d’amendement de la constitution, en raison de la crise sanitaire actuelle, et “qui ne favorise pas la tenue des réunions des conseils des partis et des syndicats, de la société civile et des forces vives sans lesquelles la large consultation qu’exige cette question vitale ne peut être garantie “.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email