-- -- -- / -- -- --
Nationale

Un scrutin ouvert à tous les pronostics

Un scrutin ouvert  à tous les pronostics

Annaba vit, à l’instar des autres wilayas du pays, les derniers jours de campagne pour les législatives du 4 mai prochain. Après le passage des chefs de parti, Ahmed Ouyahia du RND, Djamel Ould Abbès du FLN, Louiza Hanoune du PT, Abderrazek Makri du MSP, Ali Boukhazna du MEN et les chefs de l’Alliance PJD, Nahda et BINAA, qui y ont animé des meetings populaires électoraux, les candidats des douze listes, dont deux d’indépendants en lice, n’ont pas lâché prise et continuent de multiplier les sorties à travers les villages et localités ainsi que les contacts avec les électeurs, et ce dans la perspective de ratisser large le jour J.

Améliorer la gouvernance et développer le pays au triple plan économique, social et culturel semblent être le dénominateur commun qui se dégage des discours, aussi bien des candidats que de ceux de leurs chefs respectifs, au point que les programmes électoraux et les promesses qui en découlent sont presque identiques dans le fond.

Ahmed Ouyahia, qui est passé le premier, réchauffant ainsi la campagne qui a connu un début morose, a présenté un programme électoral complet dans lequel il a promis de servir l’Algérie et d’accorder une importance accrue à la sécurité, à la stabilité et à la poursuite de l’investissement, sans oublier le maintien du soutien de l’Etat aux couches défavorisées et aux jeunes. Il a rendu également un vibrant hommage à l’Armée nationale populaire.

Lui emboîtant le pas, Djamel Ould Abbès du FLN, qui a atterri à Annaba et a été accueilli dans une ambiance de fête, et ce dans une salle du théâtre régionale Azzedine-Medyouni pleine à craquer, n’a pas hésité à annoncer la victoire du vieux parti unique aux législatives, et ce avant le vote.

Les autres chefs de parti et leurs candidats se sont montrés jusqu’à présent plus discrets, privilégiant le travail de proximité pour sensibiliser le plus grand nombre d’électeurs et les ralier à leur cause, car ils pourraient le jour J rendre caducs les pronostics du scrutin.

Les candidats indépendants ne se sont pas trop montrés, préférant se rendre dans des localités éloignées et pauvres à la conquête de l’électorat. Il convient de signaler que les portraits des candidats affichés sur les panneaux publicitaires n’y sont pas restés longtemps à cause de l’absence de civisme.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email