-- -- -- / -- -- --
Monde

Un restaurateur refuse de servir deux musulmanes, les accusant de terrorisme

Un restaurateur refuse de servir deux musulmanes, les accusant de terrorisme

Le propriétaire du restaurant a expliqué plus tard sa conduite par le fait qu’il avait un ami qui a trouvé la mort dans l’attentat terroriste au Bataclan. Le propriétaire du restaurant « Le Cénacle » à Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis) a refusé samedi de servir deux jeunes musulmanes les accusant de terrorisme, ont annoncé dimanche les médias français.

« Les terroristes sont musulmans et tous les musulmans sont terroristes », a notamment lancé le restaurateur. Une scène filmée et diffusée ce dimanche matin sur les réseaux sociaux.

Dans cette séquence, on entend d’autres sorties racistes et islamophobes. « Des gens comme vous, j’en veux pas chez moi », dit l’homme à ces deux femmes.

« On a posé des bombes, Monsieur ? », interroge l’une d’elles. « On ne veut pas être servies par des racistes », reprend-elle. Le restaurateur répond : « Les racistes, ils ne tuent pas les gens ». Plusieurs fois dans la vidéo il leurs demande aussi de quitter le restaurant en expliquant : « Je suis maître chez moi ».

La vidéo se termine sur une discussion téléphonique d’une cliente en pleurs qui explique à son interlocuteur que la police va intervenir. Une action de protestation s’est plus tard tenue près du restaurant. Le restaurateur a présenté ses excuses affirmant qu’il avait « tout mélangé » et qu’il « avait un ami mort au Bataclan ».

Le parquet de Bobigny a indiqué avoir ouvert dimanche une enquête pour « discrimination à caractère racial ». Par ailleurs, le comportement des policiers sur la plage de Nice où ils ont sommé des femmes musulmanes à se dénuder a choqué les utilisateurs des réseaux sociaux.

Plus tôt dans la journée du 24 août, les policiers ont poussé une femme musulmane qui portait un burkini à le retirer et même à payer une amende de 38 euros. Les commentateurs ont accusé les policiers et les autorités locales de doubles standards, et ont continué à exprimer leur mécontentement en raison de l’interdiction du porter du burkini sur certaines plages françaises. Rappelons que les nudistes, présents en force cette année sur les plages françaises, ne sont pas inquiétés. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email