-- -- -- / -- -- --
Nationale

Un réseau international de drogue tombe

Un réseau international de drogue tombe

Les gendarmes de Tipaza ont mis fin aux activités d’un réseau international de trafic de drogue. Le trafic du réseau se faisait sur l’axe Maroc-Tlemcen-Oran-Alger-Tipaza-Oran-Tissemsilt-Blida et Boumerdès.

Les gendarmes enquêteurs de Tipaza ont interpellé trois narcotrafiquants et saisi six kilos de cannabis ainsi que des véhicules de luxe et une moto servant de transport de drogue.

De grosses sommes d’argent représentant les revenus des ventes de cannabis ont, également, été saisies. Le réseau utilisait des cartes d’identités falsifiées pour brouiller les pistes des services de sécurité.

Un vaste réseau international de trafic de cannabis a été démantelé par les gendarmes de la section de recherches de Tipaza suite à une enquête menée au bout de quelques semaines.

Il s’agit d’un vaste réseau international qui agissait depuis le Maroc et jusqu’à Alger et Tipaza, en passant par plusieurs wilayas de l’Ouest. Trois narcotrafiquants, âgés entre 29 et 50 ans, ont été arrêtés lors de cette opération. Le cerveau du réseau le dénommé A. F., âgé de 35, ans a été arrêté à Tlemcen suite à une opération menée par les gendarmes de Koléa dans le cadre d’une extension d’expertise.

Le second membre du réseau, un certain B. M, âgé de 29 ans a été, quant à lui, appréhendé au centre-ville de Tipaza à bord de son véhicule de marque Toyota Yaris, dans lequel plus de 6 kg de cannabis ont été découverts par les gendarmes. Le troisième acolyte, le plus âgé, le dénommé B. S., âgé de 50 ans, a été arrêté à El Affroun dans la wilaya de Blida. Ce dernier avait pour rôle de vendre les quantités de drogue et assurer la réception des revenus auprès des « clients ».

L’enquête a débuté il y’a quelques semaines, lorsque les enquêteurs de la section de recherches de Koléa avaient reçu des renseignements sur la présence d’un vaste réseau de trafic de cannabis qui agissait au centre-ville de Tipaza, dont ses tentaculaires dépassent même les frontières du pays, voire au Maroc. Agissant sur renseignements, les éléments de la section de recherches ont adopté un plan spécial pour faire débusquer les narcotrafiquants.

C’est ainsi que, le premier membre du réseau, le nommé B. M., a été intercepté, il y’a quatre jours de cela, sur la RN reliant Koléa à Douaouda. Au cours de cette opération, les gendarmes ont découvert (suite à la fouille du véhicule de narcotrafiquant) 24 plaquettes du cannabis (250 grammes pour chaque plaquette) soigneusement dissimulées à l’intérieur d’une portière de véhicule.

Poursuivant leurs investigations, et suite à un interrogatoire avec le premier membre du réseau, le nommé B.M, les enquêteurs de la section de recherches de Koléa ont réussi a identifier le nom d’un second membre du réseau.

Il s’agit du dénommé B. S., âgé de 50 ans et originaire de la ville d’El Affroun. Ici, les gendarmes se sont déplacés au centre-ville de ladite commune afin de débusquer la cible.

Ce qui devait arriver arriva. Effectivement, le deuxième membre du réseau a été appréhendé dans une station-service à bord d’un véhicule de marque Renault Symbol, la feuille du véhicule a permis de saisir 60 millions de centimes (une somme représentant les revenus des ventes de drogue).

Ce dernier avait pour rôle de vendre la drogue et réceptionner les revenus pour les transférer, par la suite, au chef du réseau, le dénommé A. F., âgé de 35 ans, qui, lui, réside à Tlemcen, plus exactement dans la ville frontalière Maghnia. Interrogé à son tour, le second membre du réseau a livré aux gendarmes le nom du chef du réseau. 

Pour procéder à l’arrestation du chef et cerveau du réseau, les gendarmes ont fait appel au Procureur de la République prés la Cour de Koléa afin de leur livrer une autorisation d’extension d’expertise vers Maghnia.

Après le feu vert du Procureur de la République, les gendarmes se sont déplacés, 24 heures après, vers Tlemcen pour procéder à l’arrestation du cerveau de la bande internationale. Ce dernier a été interpellé suite à une perquisition de son domicile menée par les enquêteurs.

L’enquête des gendarmes a prouvé que le dénommé A. F. , avait des contacts directs avec un réseau international marocain spécialisé dans le trafic de drogue.

Le chef du réseau a procédé, lors de chaque appel téléphonique vers le Maroc, à une commande de livraison dune grande quantité de cannabis. Une fois livrée via les frontières Alger-marocaines, le dénommé A. F., réceptionnait la drogues et transférait, par la suite, vers son domicile à bord d’une motocyclette à l’abri des regards des forces de sécurité, notamment les gardes-frontières (GGF) qui relèvent de la Gendarmerie nationale.

En tout, 6, 25 kg de drogue, deux véhicules, une motocyclette, 60 millions de centimes, une quantité de faux billets en dinars et euros, un faux récépissé de permis de conduire, 10 téléphones mobiles ont été saisis lors de cette opération. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email