-- -- -- / -- -- --
Nationale

un réseau de voleurs est tombé via «Oued kniss»

un réseau de voleurs est tombé via «Oued kniss»

Cinq présumés cambrioleurs de motos de type « zoom » viennent d’être interpellés par les gendarmes d’Alger suite à des investigations lancées après le vol de 11 motos et 24 combinaisons pour motos dans un dépôt appartenant à une société de ventes de motocycles sise dans la commune de Khraissia.

D’après la gendarmerie d’Alger, le démantèlement du réseau a été effectué le 5 avril écoulé. Quelques semaines avant, plus précisément le 7 février, ladite société a été victime d’un cambriolage par effraction perpétré par les cinq présumés qui sont âgés, selon les gendarmes, entre 30 et 37 ans, dont deux sont des repris de justice. 

Ce jour-là, les cinq cambrioleurs se sont introduits, durant la nuit, dans le dépôt et voler 11 motos et 24 combinaisons. Suite à ce cambriolage dont fut victime la société F. A., les gendarmes de la Section de recherches de la compagnie de Bir Mourad Raïs ont ouvert une enquête, après avoir inspecté le lieu du délit, ce qui a permis de localiser les cinq présumés lesquels un mois après leur forfait, ont diffusé des annonces sur le site web spécial achat-vente des produits « Oued kniss » sur lequel ils ont affiché les photos des choses volées.

En effet, les cybergendarmes, spécialisés dans la surveillance et les enquêtes via la Toile ont repéré les engins volés tout en réussissant, également, à identifier les annonceurs. Appelé par les gendarmes pour voir les photos des motocyclettes mises sur le Net, le propriétaire de la société les a très vite reconnues ainsi que les combinaisons.

Et pour récupérer l’ensemble des produits volés, avant qu’ils ne soient écoulés, les éléments de la section de recherches ont contacté par téléphone les annonceurs, en se faisant passer pour des clients intéressés par l’achat des motos. 

Ceci dit, les enquêteurs de la compagnie de gendarmerie de Bir Mourad Raïs se sont montrés intransigeants sur le prix d’achat de chacune pour ne pas éveiller les soupçons des présumés voleurs. L’un des gendarmes a réussi à convaincre les annonceurs de l’achat d’une moto pour un prix bas.

Un rendez-vous a été fixé entre les deux parties. C’est alors qu’une souricière a été tendue à l’un des cinq présumés, le nommé T. A. qui fut arrêté à Alger.

Lors de son interrogatoire, le présumé a tenté de faire « dribbler » les enquêteurs en niant son appartenance à un quelconque réseau ou, plus encore, être impliqué dans ce vol , déclarant aux gendarmes qu’il avait acquis cinq motos auprès de son ami, le nommé B.L, le second membre du réseau, en contrepartie d’une somme estimée à 34 millions de centimes.

Ce dernier a été arrêté lors d’une perquisition exécutée au domicile parental où les éléments de la Section de recherches ont découvert deux motos dissimulées dans le garage de la maison. Il a avoué aux gendarmes les faits de la nuit du vol. Les trois autres de ses acolytes répondant aux initiales de M. A., A. A. et A. F. ont été tous interpellés le même jour.

Les perquisitions des domiciles des trois présumés ont permis de récupérer les 4 motos restantes ainsi que les 24 combinaisons. Enfin, la gendarmerie d’Alger a noté que les cinq malfrats ont été présentés devant la justice, où trois parmi eux ont été placés sous contrôle judiciaire, et les deux repris de justice ont été incarcérés.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email