-- -- -- / -- -- --
Nationale

Un réseau de cambrioleurs de maisons tombe à Alger

Un réseau de cambrioleurs de maisons tombe à Alger

Dans deux opérations distinctes, les éléments de la police judiciaire d’Alger ont démantelé un réseau de cambrioleurs de maisons situées dans des quartiers chics de la capitale, tandis qu’une femme a été appréhendée dans son véhicule en possession de 530 comprimés psychotropes dissimulés dans son sac.

Dans le cadre d’une opération menée par les éléments de la Police d’Alger, un réseau de cambrioleurs de maisons a été démantelé mardi.

Deux jeunes cambrioleurs, auteurs de plusieurs cambriolages de maisons dans l’Algérois, ont été interpellés. Ces derniers utilisaient des gants, des cagoules et étaient armés de grands couteaux, selon la sûreté de wilaya d’Alger. Les deux jeunes cambrioleurs ont été appréhendés en flagrant délit avant-hier, suite à une embuscade tendue par les éléments de la sûreté d’Alger.

« La surveillance des cambrioleurs s’est étalée sur trois jours avant que nos éléments procèdent à l’arrestation des auteurs en flagrant délit », a expliqué la sûreté d’Alger.

C’est dans un quartier chic de la capitale que les deux mis en cause procédaient à des cambriolages de maisons, volant tout ce qui était à leur portée. Le dernier cambriolage leur a été fatal puisque les policiers leur avaient tendu une souricière soigneusement planifiée.

D’après le communiqué de la sûreté d’Alger, les deux jeunes cambrioleurs se sont introduits dans la nuit d’avant-hier dans un appartement sis dans un quartier chic d’Alger.

Ils y ont dérobé un important lot de bijoux, neuf bracelets en or, six bracelets en argent, une bague en or, quatre boucles d’oreilles en argent, deux boucles en or, deux chaînes en or, cinq anneaux en or, un anneau en argent, seize bouteilles de vin, une caméra numérique, un démo numérique, un micro-ordinateur, quatre montres pour femmes et deux autres pour hommes, et enfin un appareil photo numérique.

Arrêtés en flagrant délit, les deux cambrioleurs ont été conduits au commissariat avant d’être présentés, le lendemain devant la justice, où ils ont été placés sous mandat de dépôt.

Les éléments de la police judiciaire de la circonscription de Rouiba ont arrêté avant-hier une femme et son complice en possession de 530 comprimés psychotropes et 70 000 DA représentant les revenus de la vente des psychotropes.

C’est lors d’une opération de contrôle effectuée avant-hier par les policiers de Rouiba que la femme et son complice, qui étaient à bord d’un véhicule touristique, ont été sommés de s’arrêter au niveau du carrefour de ladite commune avant d’être fouillés et arrêtés.

Emmenés au siège du commissariat de Rouiba, les deux présumés trafiquants ont nié avoir détenu ces psychotropes pour les revendre. La mise en cause a expliqué aux policiers enquêteurs qu’elle souffrait de troubles mentaux et qu’elle est donc contrainte de consommer des psychotropes.

Après avoir entendu les deux suspects, les enquêteurs de la police judiciaire de Rouiba ont perquisitionné les domiciles respectifs des deux suspects. Lors de la perquisition du domicile de la femme, les enquêteurs ont découvert deux plaquettes contenant chacune sept capsules de psychotropes, une plaquette contenant quatre comprimés de la même substance et enfin une autre en contenant cinq. Les deux présumés trafiquants ont été présentés hier devant le tribunal de Rouiba où ils ont été placés sous contrôle judiciaire. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email