Un policier tue deux jeunes et blesse deux autres à Alger, réaction de la DGSN – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Un policier tue deux jeunes et blesse deux autres à Alger, réaction de la DGSN

Un policier tue deux jeunes et blesse deux autres à Alger, réaction de la DGSN

Un policier a tué deux jeunes  par balles et blessé deux autres dont une jeune fille suite à une altercation qui a eu lieu dans la soirée du jeudi 16 décembre dans le quartier de Bab El-Oued à Alger, une acte qui a suscité de l’émoi au sein de la population de ce quartier populaire de la capitale.

« La DGSN informe de l’ouverture d’une enquête, à la suite de l’incident de tirs de balles survenu dans la soirée de jeudi vers 22h00, et ayant entraîné le décès de deux jeunes à Bab-El-Oued, ainsi que des blessures légères à deux autres personnes, dont une jeune fille », a indiqué ce vendredi la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué.

« Le suspect, qui s’est présenté de lui-même aux services de la police judiciaire immédiatement après les faits, a été placé en garde à vue, et ce, sous la supervision du Procureur de la République, près le tribunal de Bab-El-Oued », a ajouté la même source sans préciser les circonstances du drame

Tout en assurant que « l’opinion publique sera informée des développements de cette affaire, après accord du Procureur de la République », la DGSN présente ses « sincères condoléances » aux familles des victimes et informe de la prise en charge, par ses services, des deux blessés.

Des témoins de la scène évoquent une altercation qui a opposé quatre jeunes  au policier habitant le quartier près des « trois horloges » et qui a fini par déraper. Les quatre victimes faisaient du boucan près du domicile du policier qui rentrait d’une journée éreintante, ont affirmé ses voisins, précisant que le policier avait tenté d’abord de raisonner avant que la situation ne dégénère, poussant l’agent de police a faire usage de son arme à feu.

Certains voisins affirment que l’usage de la dogue est répandue dans les rues où a eu lieu le drame tandis que certains voisins qui se sont ensuite rassemblés n’arrivent pas à comprendre  le recours par le policier à la solution extrême qui compromet sa carrière.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email