-- -- -- / -- -- --
Nationale

Un policier, 40 balles, deux morts et 20 ans de prison

Un policier, 40 balles, deux morts et 20 ans de prison

Le président du tribunal criminel d’Alger en l’occurrence M.Hellali Tayeb a condamné, hier, un ex-policier répondant aux initiales de K.F, à 20 ans de réclusion criminelle. L’inculpé qui exerçait au 11e arrondissement de la sûreté urbaine de Gué de Constantine, a été reconnu coupable d’assassinats de deux citoyens, de surcroit deux amis intimes, en date du 7 octobre 2009, non loin de la cité des 792 logements, après les avoir criblés pas moins de 40 balles de son arme à feu à savoir une kalachnikov.

Le mis en cause a, par ailleurs, tenté d’attenter à la vie de son collègue qui est intervenu pour le maîtriser afin qu’il n’y aura pas d’autres victimes. Lors de son passage à la barre, le mis en cause a estimé qu’il était sous l’effet des psychotropes.

Le procureur général a requis la réclusion à vie estimant que toutes les preuves légales notamment en ce qui concerne l’intention criminelle existait auprès de l‘inculpé : « Il a vidé son chargeur et s’est accaparé d’un autre et a tiré pas moins de 40 balles sur ses proies qui sont décédées sur les lieux du drame ». 
Son avocat, coincé par les demandes du représentant du ministère public et les aveux de son client s’est contenté de demander l’application des articles ayant trait aux circonstances atténuantes conformément aux articles 53 du code pénal et 592 du code de procédures pénales. Il convient de signaler que l’affaire revient après que les juges de la chambre criminelle de la Cour suprême ont cassé le premier jugement rendu en 2009 et qui a condamné le mis en cause à la perpétuité.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email