-- -- -- / -- -- --
Sports

Un petit tournoi et des enseignements à tirer pour Gourcuff

Un petit tournoi et des enseignements à tirer pour Gourcuff

La victoire des Verts, ce lundi face à Oman, si elle n’a pas été convaincante, a au moins permis au sélectionneur national d’échapper à la vindicte populaire. Sa crédibilité était mise en jeu et on n’ose imaginer quel aurait été son sort si d’aventure son équipe avait essuyé une deuxième défaite de suite en terre qatarie.

Christian Gourcuff a gagné un peu de répit à défaut d’être sorti avec de grandes certitudes après ces deux joutes amicales. D’abord un match complètement raté contre le Qatar, ensuite un adversaire qui n’avait que son courage à opposer face au métier des Algériens.

Car sans manquer de respect à la sélection omanaise, il faut admettre qu’elle a grandement facilité la tâche de Feghouli et consorts. Il est difficile dans ces conditions de juger objectivement le rendement de l’équipe nationale. Néanmoins, on doit lui reconnaître sa belle réaction et son sursaut d’orgueil, suite à sa déconvenue de jeudi face aux Qataris.

Ça prouve au moins qu’elle a du caractère. Par rapport au premier test raté, le coach national n’a pas révolutionné son onze ce lundi. Seule la charnière centrale a subi un changement radical avec l’incorporation du duo Halliche-Mandi à la place de Chafaï et de Medjani.

On ne peut pas dire pour autant que Gourcuff a trouvé sa paire idéale, tellement la défense s’est montrée hésitante sur les rares incursions adverses. Il y a eu également la titularisation de Eulmi Chenihi qui semble avoir gagné la confiance et les faveurs du coach. Tout comme Belfodil dont les déboires en club ne semblent pas l’affecter en sélection.

L’attaquant parmesan a su tirer son épingle du jeu en inscrivant un doublé, lui qui n’avait jamais marqué avec les Verts. Il a profité de la naïveté de la défense omanaise pour conjurer le sort. Ce match aura servi à quelque chose… En revanche, on ne peut pas dire que les nouveaux capés ont marqué des points. A leur décharge, ils n’ont pas eu assez de temps de jeu pour prouver leur valeur.

Il faudra les revoir à l’œuvre, mais Christian Gourcuff est-il disposé à leur accorder une nouvelle chance ? Rien n’est moins sûr sachant qu’il doit dès à présent préparer la CAN 2017, dont le début des éliminatoires est programmé pour le mois de juin prochain.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email