-- -- -- / -- -- --
Sports

Un petit dans la cour des grands, sans complexe

Un petit dans la cour des grands, sans complexe

Heureux, surtout serein et bien la tête sur les épaules qui, comme le coach du DRB Tadjenant, est en train de réussir un très bon début de saison parmi l’élite.

Le nouveau promu force de plus en plus l’admiration après quatre journées seulement et une seconde place au classement juste derrière le leader harrachi qui en dit long déjà sur les ambitions de cette sympathique équipe considéré comme le petit poucet de l’élite pour ne pas dire le parent pauvre de la cour des grands.

Le DRBT sous la houlette de son coach Lyamine Boughrara, malgré un authentique exploit réussi à Oran devant l’ASMO, s’est montré très lucide dans ses propos d‘après match. « Nous sommes venus à Oran pour réussir un bon résultat et Dieu merci, nous avons fini par l’emporter par 1 but à 0 sur l’ASMO, et glaner les trois points.

Cela dit, bien que nous aurions pu gagner la partie par un score large si nous avions su concrétiser les occasions que nous nous sommes créées, nous ne devons pas nous enflammer car le championnat reste encore long. ». Une victoire à laquelle beaucoup ne s’y attendait pas mais qui oblige à prendre un peu plus cette équipe qui a réussi le début de son apprentissage en Ligue 1 Mobilis1.

Aussi, outre la cohésion du groupe affichée sur la pelouse du stade Bouakeul et cette grande débauche d’énergie avec l’application très stricte des consignes du coach, il y lieur de mettre en exergue cette époustouflante prestation de son milieu de terrain le transfuge Skikdi Haddad, qui a dominé ses partenaires et adversaires par sa classe par ses prouesses techniques, ses grandes facultés de récupérateur et surtout par le sens de son placement. Une véritable révélation pour le public oranais et les téléspectateurs algériens.

Avec à ses côtés le Camerounais Tem Beng, les fans et le coach Boughrara peuvent se targuer d’avoir là un duo magique qui peut valoir mille et une satisfactions pour la suite du parcours du Difaa qui porte bien son nom et confirme qu’il est bien la révélation de ce début de saison. 

Les chiffres sont déjà là pour parler du travail entrepris par l’ex gardien de but M’lili de la JSK. En clair, la preuve que la stabilité finit toujours par donner ses fruits. Trois victoires et une défaite à Béchar et une position de dauphin après quatre matches joués, on ne pouvait espérer mieux pour les gars des Hauts-Plateaux pour leur première expérience en Ligue 1.

C’est déjà l’embellie pour les supporters du DRBT qui croient de journée en journée aux grands potentiels que renferme le groupe du coach Boughrara pour peu que la chance et la volonté soient toujours : là. L’appétit vient en mangeant des les gars de Tadjenant le confirment bien nons qu’ils soient bien partis pour faire mal et pourquoi déjouer plusieurs cartes.

Ce sentiment a été prouvé avant-hier, au stade Bouakeul où le DRBT a réussi un exploit, synonyme d’une première victoire historique à l’extérieur en Ligue I professionnelle. A première vue, le secret de la réussite des gars du Difaâ Tadjenanet réside en grande partie dans l’état d’esprit du groupe et la stabilité de l’encadrement technique, ainsi que celui de l’équipe dirigeante. Pour Liamine Bougherara, son équipe a bien maîtrisé la situation grâce à une discipline tactique sans faille et des joueurs ayant montré de réelles dispositions.

« Je savais qu’il y avait une défaillance dans l’axe central de l’ASMO avec Ali Guechi qui n’avait pratiquement pas joué la saison écoulée avec le RCA et Sebbah qui est beaucoup plus un latéral droit que libéro. Nous avons opté pour une stratégie qui nous a paru la plus appropriée pour atteindre notre objectif du jour », a affirmé en fin de partie le coach du DRBT. Et d’ajouter, « Ce succès va nous permettre de travailler dans la sérénité.

De notre côté, nous allons œuvrer afin de maintenir le groupe dans cette dynamique ». Aussi, il faut reconnaître que le Difaâ Tadjenanet a de la chance de pouvoir compter sur un ensemble équilibré et des joueurs techniquement valables et faisant preuve d’une discipline dans le jeu sans faille.

A Tadjenanet, le groupe travaille d’arrache-pied dans un esprit sain et sans vedette, tout en inculquant aux joueurs le respect des couleurs. C’est là une des forces principale du nouveau promu. En somme, le DRBT commence à faire parler de lui pour sa première année parmi l’élite, d’autant qu’il a réussi un mercato judicieux avec pas moins de quinze nouveaux éléments.

Désormais, il faudra compter sur la formation de Tadjenanet dont le remarquable parcours actuel aura un impact positif sur les éventuels sponsors. Le prochain adversaire du DRBT n’est autre que l’actuel leader l’USMH et ce sera là un autre véritable match test qui pourrait valoir un autre galon au Diffaa.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email