-- -- -- / -- -- --
Nationale

Un père de famille tué par des parkingueurs à Béjaia

Un père de famille tué par des parkingueurs à Béjaia


Le vacancier Zoubir Aïssa, natif d’Oued Souf et âgé de 36 ans venu passer, avec sa famille, quelques jours de vacances à Béjaïa a succombé à ses blessures ce mardi matin sur le lit de l’hôpital Khéllil Amrane ou il avait été admis après une violente agression menée par des « gardiens » d’un parking sauvage. Dans le coma pendant six jours, la victime a rendu l’âme dans la mantinée. Il a été opérée pour traumatisme au crâne. Il a subi  plusieurs blessures au niveau de ses côtes dont certaines étaient apparemment brisées. En vacances à Bejaia avec sa famille, la victime avait refusé de se faire racketter de 200 DA de soi-disant droits de stationnement de son véhicule dans un parking sauvage à Aokas.

Cela s’est passé mercredi dernier, devant sa famille, dans une aire vague aménagée pour le stationnement de véhicules à Lotta, dans la commune d’Aokas. Il a été ensuite violemment tabassé par ces « gardiens » du parking qui lui ont asséné, avec bâtons et autres armes blanches, plusieurs coups sur la tête, le dos et le thorax. Il a subi plusieurs blessures et des traumatismes au crâne et aux côtes. Ces derniers l’ont tabassé à mort avant de le laisser gisant dans une mare de sang. La victime a été d’abord secourue par des citoyens qui l’ont évacuée à l’EPSP de la municipalité. Elle a été transférée en urgence au CHU Khéllil-Amrane où elle a subi une intervention chirurgicale. Notons que les auteurs du crime ont été identifiés, mais ils seraient toujours en fuite et activement recherchés par les services de sécurité. Plusieurs vacanciers ou citoyens ont subi des agressions ou ont vu leur véhicule saccagé quand ils refusaient de se soumettre au diktat des parkingeurs illicites qui accaparent les rues et les aires de stationnement au vu et au su des autorités qui laissent le citoyen faire face seul aux menaces et agressions de ces délinquants. Hier, un autre jeune vacancier a été lui aussi agressé à Aokas. Il a été aussi dépossédé de ses objets par des « parkingueurs »  près d’un hôtel.

Pour rappel, le ministère de l’Intérieur avait adressé une instruction aux walis et aux APC consacrant la gratuité d’accès aux plages et interdi les parkings sauvages comme il a interdit à tout individu d’exercer la fonction de gardien de parking dans les rues. Une instruction qui n’a pas été respectée puisque les parkingueurs et les plagistes sévissent en maîtres. Pendant que les parkingueurs imposent un droit de stationnement entre 100 et 200 DA, les plagistes, eux, occupent avec leur matériel les plages, ne laissant aucun espace pour les familles qui disposent de leur propre matériel (chaise et parasol). Les services de police et de gendarmerie ont décidé de mener une opération conjointe sur les plages de la daïra de Tichy dans l’après-midi de ce mardi.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email