-- -- -- / -- -- --
Nationale

Un nouveau souffle pour la coopération algéro-hongroise

Un nouveau souffle pour la coopération algéro-hongroise

La nouvelle ambassadrice de Hongrie en Algérie, Helga Pritz, a présenté à la presse sa feuille de route pour le développement et le renforcement des relations bilatérales entre les deux pays. Elle affirme également la volonté de son pays de renforcer sa coopération avec l’Algérie.

L’ambassadrice a rappelé les liens historiques qui existent entre l’Algérie et la Hongrie, dès l’indépendance de l’Algérie où durant les années 1960 plus de 5 000 Hongrois travaillaient en Algérie dans différents domaines, notamment l’agriculture et le bâtiment en tant que coopérants techniques. Elle souligne également que la Hongrie a été parmi les rares pays européens qui ont décidé de ne pas fermer leur ambassade durant la décennie noire en Algérie, ce qui démontre les liens forts entre les deux pays. Elle explique par ailleurs que l’Algérie est le pays avec lequel la Hongrie a le plus de relations en Afrique du Nord.

Selon Mme Pritz, qui a fait déjà un premier passage à l’ambassade d’Alger durant les années 2000, les deux pays comptent aujourd’hui renouer avec le partenariat gagnant-gagnant et avec la coopération bilatérale dans plusieurs domaines. « D’importantes opportunités de partenariat existent entre l’Algérie et la Hongrie dans plusieurs secteurs, notamment l’agriculture et l’agroalimentaire, et le traitement des eaux », a souligné l’ambassadrice. La visite du secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères l’an dernier a été également un signe fort du rapprochement entre les deux pays.
La Hongrie compte proposer son expérience et son savoir-faire dans le domaine de l’agriculture et de l’agroalimentaire, ou l’assainissement des eaux, essentiellement par le transfert de technologie. A cet effet, une commission mixte va se réunir le mois de septembre prochain à Budapest avec plusieurs hommes d’affaires hongrois qui veulent investir dans le transfert de la technologie en Algérie, notamment dans le domaine agricole.
Pour ce qui est des échanges commerciaux entre les deux pays, ils ont augmenté d’une façon fulgurante après une stagnation pendant plusieurs années. Les échanges ont atteint 260 millions de dollars l’an dernier.

La nouvelle ambassadrice a également abordé le sujet de la réouverture de la ligne aérienne entre Alger et Budapest. La question a été discutée l’an dernier par l’ancien ministre des Transports, Amar Ghoul, et le secrétaire d’Etat hongrois lors de sa visite à Alger. Pour Mme Pritz, la réouverture de la ligne aérienne est l’un des objectifs majeurs de son ambassade car cela va aider considérablement l’investissement et les échanges entre les deux pays, ainsi que la promotion du tourisme dans les deux sens. Elle explique également que la Hongrie peut aussi constituer une porte pour l’Europe de l’Est pour Air Algérie ; des négociations avec le P-DG d’Air Algérie vont avoir lieu et un groupe de travail sera mis en place pour examiner les mesures de mise en service de cette ligne.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email