-- -- -- / -- -- --
Nationale

Un nouveau genre de criminalité s’installe à Alger

Un nouveau genre de criminalité s’installe à Alger

Depuis 2011, les services de sécurité, Police et Gendarmerie, font face à un nouveau genre de crime. Il s’agit des assassinats d’entrepreneurs, d’hommes en robe noire et de maçons. Les avocats, les entrepreneurs et les maçons sont de plus en plus la cible de bandes de malfaiteurs, qui n’hésitent pas parfois à commettre des meurtres contre ce genre de proies pour arriver à leurs fins.

Depuis l’année 2011, la barre des 100 victimes (entre ouvriers, entrepreneurs et avocats) tuées par les criminels a été atteinte. Rappelons-nous l’horrible assassinat commis contre un avocat en 2012 à Zéralda ou les quatre maçons tués en 2013 dans un appartement à Chéraga. La liste est longue et ce genre de crime constitue un véritable défi pour les forces de sécurité. Pourquoi les malfaiteurs ciblent-ils ce genre de personnes ? Il est évident que les entrepreneurs tout comme les avocats sont considérés comme riches. C’est pour cette raison que les bandes de malfaiteurs les ciblent. En revanche, les opérations anticriminalité menées par les services de sécurité contre les criminels ont connu une hausse durant ces quatre dernières années, d’autant que les assaillants ont augmenté leurs activités. Depuis 2011, plus de 1 000 gangsters issus de différents quartiers des banlieues algéroises ont été interpellés. A titre d’exemple, les unités de la sûreté d’Alger ont réussi, en 2013, lors des opérations menées aux quartiers de Belouizdad, Baraki, Eucalyptus, Bab El Oued et El Harrach, à saisir plus de 100 armes blanches, des dizaines de cocktails Molotov, des chiens utilisés par les gangs et des plaquettes de kif. En 2014, une opération menée par les policiers de la BRI (Brigade de recherches et d’intervention) ciblant les quartiers de Baraki a permis l’arrestation de 26 gangsters et la saisie de 9 épées, 14 couteaux, 24 cocktails Molotov et 3 plaquettes de drogue.

Les coups sévères infligés aux réseaux et aux gangsters n’ont, malheureusement, pas mis fin à la criminalité dans l’Algérois. Preuve en est qu’il y a deux ans de cela, un horrible crime avait secoué la commune de Zéralda, suite à un double assassinat commis sur un entrepreneur et son avocat. L’auteur de cette tuerie a été arrêté par les gendarmes. Ce dernier, âgé d’une quarantaine d’années, avait découpé les corps de ses victimes avant de les jeter dans divers endroits de la capitale. Toutefois, les têtes des deux victimes sont, à ce jour, introuvables. Cette forme de criminalité se développe et devient très inquiétante. Du côté de Khraissia, quatre maçons natifs de Jijel avaient été assassinés dans un appartement. Les victimes ont été tuées à l’aide de barres de fer. L’auteur, un ami des quatre victimes, avait été interpellé par les gendarmes de Douéra. La criminalité s’est étendue pour atteindre la commune de Chéraga. Ici, il y a près d’un an, un entrepreneur a été délesté de son argent par plusieurs assaillants alors qu’il quittait la Banque nationale d’Algérie (BNA), après avoir retiré la somme d’un milliard de centimes.

Ces assaillants, à bord de deux véhicules, lui ont barré la route avant de l’agresser. Une fois leur forfait accompli, les agresseurs ont pris la fuite vers une destination inconnue. Quelques heures après, la victime a succombé à ses blessures.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email