-- -- -- / -- -- --
Monde

Un navire de guerre saoudien détruit, plusieurs militaires tués

Un navire de guerre saoudien détruit, plusieurs militaires tués

Selon les sources militaires yéménites qui luttent contre l’agression saoudo-arabe, un navire de guerre a été « partiellement détruit », vendredi soir, sur la côte de Mokha, après avoir heurté une mine, placée sous la mer par les combattants de l’armée et d’Ansarullah. Toutes les personnes à bord ont été tuées ou blessées, rapporte une source militaire yéménite.

À la suite de cette explosion, un groupe d’avions de combat de l’Arabie saoudite ont survolé la province de Taëz. S’agissant des opérations contre les « mercenaires » (ndlr : vocable utilisé par l’armée anti coalition yéménite) de la coalition saoudo-US, « plusieurs soldats de l’armée saoudienne et de ses mercenaires ont été tués et blessés samedi matin par les forces yéménites à l’issue d’une contre-offensive près du passage frontalier d’Olab, à Asir (Arabie saoudite) ».

Les combattants de l’armée yéménite (fidèle à l’ex-président Ali Abdallah Saleh) et d’Ansarullah ont également fait exploser samedi matin un char des « mercenaires » dans la région de Maafer, à Taez, a précisé une source militaire yéménite citée par le site AlMasirah. Par ailleurs, neuf mercenaires de la coalition saoudo-US ont été tués lors d’affrontements avec les militaires de l’armée et d’Ansarullah, à Sarwah, dans la province de Maarib. Dans une autre région de Maarib, les fiefs des mercenaires pro-saoudiens ont été visés par une attaque de l’artillerie de l’armée yéménite.

L’aviation saoudienne massacre 30 civils

Un des rares pays à condamner l’agression contre le Yémen, l’Iran a dénoncé le bombardement, hier, par l’Arabie saoudite, d’un marché au Yémen, faisant des morts et des blessés parmi les civils. Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères Bahram Qassemi a vivement dénoncé, samedi 11 mars, une frappe aérienne de l’aviation saoudienne sur un marché du Yémen qui a fait une trentaine de morts et des dizaines de blessés parmi les civils.

Bahram Qassemi a compatit à la douleur des familles des victimes de cette attaque. Il a ajouté que prendre des civils pour cible ou qu’opérer des frappes sur des zones d’habitation constituait la violation flagrante des lois internationales. « Attaquer les civils et empêcher les organisations internationales de venir au secours des sinistrés, cela contredit les principes des droits de l’homme. Il revient donc à l’Organisation des Nations unies et d’autres organisations internationales d’ouvrir une enquête au sujet du massacre des civils par les raids aériens de l’Arabie saoudite ». 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email