-- -- -- / -- -- --
Nationale

Un mort et deux personnes grièvement brûlées

Un mort et deux personnes grièvement brûlées

Les feux enregistrés avant-hier dans la wilaya de Tizi Ouzou ont été meurtriers et plus importants en nombre. Un homme, âgé de 64 ans, a trouvé la mort et deux autres personnes ont été grièvement brûlées dans la localité d’Aït-Yahia-Moussa.

La victime grièvement brûlée a rendu l’âme juste après son admission à l’hôpital de Draâ El-Mizan. L’évacuation du sexagénaire ainsi que des deux autres personnes brûlées vers la structure de santé a été assurée par l’ANP.

C’est ce que révèle le bulletin d’information de la cellule de communication de la direction de la Protection civile de la wilaya de Tizi Ouzou dont nous détenons une copie. Le même document fait également mention qu’en cette journée de mardi dernier, il y a eu le départ de 50 feux, dont 16 ont été importants.

Les localités touchées sont Tizi Ghnif, Draâ El-Mizan, Iferhounène, Tigzirt, Ath-Douala, Tizi Ouzou, Aït-Khellili, Tizi Rached, Aït-Yahia-Moussa, M’kira, Azazga, Boghni, Amechras, Mâatkas, Iflissen et Aït-Agouacha.

La cellule de communication de la Protection civile, dirigée et animée par le capitaine Bouchakour, souligne également que « la Protection civile a mobilisé tous les moyens humains et matériels pour l’extinction des incendies déclarés, en collaboration avec les éléments de l’ANP, particulièrement dans l’incendie d’Aït-Yahia-Moussa, les services des forêts, l’ADE, les APC, les moyens des entreprises et les citoyens » .

« La lutte active contre les incendies, poursuit la cellule de communication de la Protection civile, a été très difficile vu leur importance et leur ampleur, dont des conditions défavorable avec des vents chauds très fort. Plusieurs villages ont été menacés ». En sus du décès à déplorer, six autres personnes ont été incommodées par la fumée, dont deux agents de la Protection civile.

Toutefois, il a fallu évacuer ces six personnes vers des structures de santé, où elles ont été prises en charge par des équipes médicales.
Notons enfin qu’en ce qui concerne les dégâts matériels, le bilan provisoire établi fait ressortir la perte de plusieurs centaines d’hectares de forêts, de broussailles et de maquis, ainsi que des écuries et des maisons lynchées par les flammes.

Les services de communication que dirige le capitaine Bouchakour notent enfin que le bilan définitif des dégâts causés par ces feux sera établi par une commission mixte dirigée par les services des forêts.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email