-- -- -- / -- -- --
Culture

Un métissage réussi de cultures et d’association de partenaires

Un métissage réussi de cultures et d’association de partenaires

Le concert de Françoise Atlan dans son récital de musique andalouse a obtenu un véritable triomphe, lundi dernier en soirée, à la salle El-Mouggar.

Ce succès phénoménal est dû à la voix d’or de soprano de Françoise Atlan mais aussi à la virtuosité de son accompagnement musical, mené magistralement par le chef d’orchestre Fouad Dridi.

L’originalité de Françoise Atlan, algérienne d’origine et native de la ville de Narbonne en France, c’est d’avoir introduit dans la musique andalouse des accents personnalisés, sans porter atteinte à la nature véritable et à l’authenticité de ce genre musical ancestral.

Bien mieux, cette talentueuse artiste à la voix d’or, chante l’andalou dans sa version originelle en espagnol. Elle nous remplit de nostalgie en nous plongeant dans les pages historiques glorieuses de cette musique.

Le talent et l’esprit de créativité de Françoise Atlan ont réussi à éloigner les lourdeurs que peuvent porter cette musique andalouse en interprétant des pièces courtes, mettant l’accent dans le choix de ses rythmes les plus harmonieux.

Elle a réussi ainsi à susciter l’intérêt de l’ambassadeur de France, M. Bernard Emié, présent à cette soirée. Celui-ci a déclaré à la fin du concert,’’ J’ai vécu de purs instants de bonheur à l’écoute de cette musique. »

Il faut dire que le chef de d’orchestre, Fouad Dridi, a réalisé aussi des prodiges d’interprétation. Il a accompagné par sa voix, en duo, Françoise Atlan et, surtout, il a exprimé ses hauts talents de violoniste, qui ont embelli fortement et harmonieusement la musique d’accompagnement. Françoise Atlan est invitée pour une grande tournée dans les villes d’Algérie, dans le cadre de l’événement « Constantine, capitale de la culture arabe ».

Après Tlemcen et Oran, elle se produira à Constantine et Annaba. En quelques mots, l’ambassadeur de France, M. Bernard Emié, a résumé judicieusement son passage en Algérie : « Françoise Atlan illustre un exemple et un modèle de métissage de cultures avec ses origines et son art. Sa venue en Algérie est aussi un métissage d’association de partenaires puisque sa tournée est l’œuvre d’institutions regroupant l’Institut français d’Alger, l’Office national de la culture et de l’information ainsi que le Commissariat de l’événement ʺConstantine, capitale de la culture arabeʺ ». 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email