-- -- -- / -- -- --
Nationale

Un méga port de 2 000 hectares au programme du gouvernement

Un méga port de 2 000 hectares au programme du gouvernement

Un méga port commercial d’environ 2.000 hectares de superficie est à l’étude au niveau du ministère des Travaux publics. Ce dernier devrait contribuer à réduire la pression sur les autres ports de la région, notamment celui d’Alger. 

« Les études du positionnement de celui-ci sont en cours », a affirmé Mme Nassima Boubzari, directrice des infrastructures maritimes au ministère des Travaux publics, tout en précisant qu’il sera dédié « exclusivement à des activités commerciales » et qu’il devrait prendre forme dans un rayon de 100 kilomètres d’Alger.

La représentante du ministère des Travaux publics, qui intervenait, hier, sur les ondes de la chaîne III de la radio algérienne, a tenu à souligner que celui-ci sera adapté à la nouvelle génération de bateaux, à l’exemple de certains porte-conteneurs, accusent jusqu’à 400 mètres de longueurs avec un fort tirant d’eau.

Mme Boubzari a fait état par la même occasion de travaux en cours études ou en phase de réalisation destinés à étendre les quais des ports d’Oran, Mostaganem, Béjaia et Djendjen en perspective de l’augmentation des capacités d’accueil des navires.

Elle fait était, en outre, de la présence continue de nombreux navires dans les rades des 11 zones portuaires commerciales du pays, en expliquant le phénomène par un « manque de bonne gestion ».

La représentante du ministère des Travaux publics s’est notamment exprimée sur des projets de création de nouveaux ports et l’extension de certains autres.

A ce propos, elle annonce la création projetée d’une dizaine de ports ou abris de pêche, destinés, précise-t-elle, à accompagner les programmes d’intensification de prises de poissons et dont il ne reste plus qu’à obtenir les moyens de financement.

Elle révèle, par ailleurs, que son département examine la création d’infrastructures de plaisance dans toutes les wilayas possédant une façade maritime, « à l’issue du plan quinquennal 2015-2019 », et ce, à l’image de l’unique port de plaisance en Algérie, celui de Sidi Fredj. 

Il est utile de rappeler, que le nouveau méga port, qui sera réalisé sur un lieu ouvert avec la possibilité de faire des extensions des côtés terre et mer, sera doté de bases logistiques et d’espaces importants pour le traitement des conteneurs.

Ainsi, quelque 25 infrastructures portuaires avaient fait l’objet de travaux d’extension et d’aménagement, durant la période 1999-2013, selon un bilan du ministère des Travaux publics.

Outre l’extension, le département de Farouk Chiali avait également lancé la réalisation de 16 nouveaux ports et abris de pêche durant la même période. Une dynamique pour laquelle 184 miliards de dinars (environ 2,3 milliards de dollars) ont été consacrés durant la période allant de 1999 à 2014.
 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email