-- -- -- / -- -- --
Nationale

Un kilo de cocaïne et d’héroïne saisi dans une maison à Dar El Beïda

Un kilo de cocaïne et d’héroïne saisi dans une maison à Dar El Beïda

C’est une opération de qualité que les éléments de la Police de Dar El Beida viennent de réaliser avec le démantèlement d’un réseau international de trafic de drogues, l’arrestation de huit trafiquants présumés, dont cinq ressortissants africains et trois Algériens, et la récupération d’un kilo de cocaïne et d’héroïne, a annoncé ce mercredi la Sûreté d’Alger. C’est sur la base de renseignements faisant état de l’activité suspecte d’un groupe de ressortissants africains qui utilisaient un appartement sis à Dar El Beida comme lieu de vente de drogues dures que les policiers de ladite commune ont lancé des investigations.

En surveillant de plus près les mouvements des cinq suspects auxquels se joignaient trois Algériens, les policiers de Dar El Beida ont réussi à débusquer le groupe. C’est suite à une perquisition du domicile des suspects, exécutée mardi passé, que les policiers ont fait une importante découverte, en plus de l’arrestation des huit individus. En effet, les éléments de la Police ont mis la main sur un kilo de cocaïne et d’héroïne (d’une valeur financière dépassant le milliard de centimes), préparées dans des petits sachets en cellophane et prêtes à la vente. Ce n’est pas tout, une somme d’argent estimée à 22 millions de centimes et 100 euros, représentant les revenus des ventes de drogues, a été également saisie lors de cette perquisition. Les huit trafiquants présumés ont été présentés ce mercredi aux instances judiciaires du territoire de compétence pour création d’un réseau de trafic de drogues.

Il y a lieu de noter que le trafic de drogues dures a connu une hausse inquiétante depuis l’année 2016, où des quantités importantes de cocaïne et d’héroïne parviennent sur le territoire national à partir des frontières de l’extrême sud du pays. Le pays voisin, le Mali, est devenu un terrain ouvert pour le trafic de drogues, au moment où l’Etat malien est confronté à de multiples menaces, notamment au terrorisme. L’immensité de la frontière entre l’Algérie et le Mali, qui dépasse 1300 kilomètres, rend la mission des forces de sécurité maliennes très difficile pour faire face à la montée des réseaux de trafic. En revanche, la Police des frontières (PAF) relevant de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a réalisé plusieurs saisies de drogues, empêchant l’acheminement de grandes quantités vers le nord du pays.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email