-- -- -- / -- -- --
Op-Ed

Un Kamel pour un… Eric !

Eric Zemmour. L’artisan du « terrorisme intellectuel « , de la mauvaise foi « franco-sioniste « à l’égard de l’islam et des musulmans, le maître de la palinodie, le chargé de Com de la cooptation franc-maçonnique est renvoyé sur les cordes.

Quelques médias s’en lavent les mains et n’en voulant plus de ses troubles de comportement exécrablement exacerbant, raciste renvoyant à cœur joie une France devant l’échec de sa résilience : dépasser le passif pétainiste, endémique dans la société française.

Toujours vivace. Preuve en est que, directement ou indirectement verbalisé, Zemmour a été flanqué hors de la scène publique non pas pour un mot de trop, il n’en a dit tellement d’aberration !, mais pour le mot-trauma : « déportation « . Un mot qui affole. Ressuscite fantômes et démons.

Déporter 5 millions de musulmans français de France, fallait vraiment être à la belle et pure blanche de Colombie pour tartiner sa dorade beurrée à la gadoue… et espérer voir rose après. Ça dépasse la démagogie habituelle. Toutes les lignes rouges de la pensée militante de l’extrême fascisme flirtant avec le seuil tolérable.

Lui, comme ses mentors ont compris que cette Europe qui condamne toute forme de présence de l’islam sur son sol sera un jour ou l’autre fragilisée d’autant plus qu’elle le fait avec un « intellectuel « de chez elle qui, à bien réfléchir, n’en est pas un finalement, discours et hypothèses faisant foi.
Mais en fin de compte, ces Eric sont des milliers plantés partout en Europe.

Pas uniquement en France. Ils ont des missions, une philosophie qui voudrait ressusciter du « bûcher « Jeanne d’Arc, leur prophète, avec la potion du troisième Reich tout en attendant le fameux Messie parmi le « communautarisme juif « basé en France, un pays qui doit honorer sa dette de sang, la Shoa, les déportations, les fours crématoires, les camps de Drancy, en Alsace et Moselle, les exécutions massives… enfin toutes ces « petites « affreuses commises sur l’Humain par l’autre humain se croyant plus digne de la vie. L’idéologie de l’homme jetable et de l’exterminisme n’ayant subi la moindre usure des temps sont les mêmes.

C’est l’instinct de survie des Eric, Zemmour-Nollau- de Marine le Pen, de Sarkozy et tant d’autres qui se réclament dans la race supérieure sur terre. Faudrait-il pour autant leur en vouloir ? Non ! Par contre il faudrait détecter le cheminement intellectuel des autres. Les autres, ce sont les « nôtres « . ces autres qui assurent, lorsque Eric ou Zemmour est chassé, le relais du terrorisme intellectuel auquel ils ont vendu peau et âme.

Ceux que l’autoflagellation constitue l’essentiel de leur exercice de style pour être la belle « plume « arabe digne d’un Point. Espérant un peu de vent au moulin de leur célébrité naissante. Avoir pour de vrai le Goncourt. Participer pour de vrai au salon de Tel Aviv et porter symboliquement la kippa.

Attention Monsieur Kamel qui se dit le chroniqueur le plus lu en Algérie ! D’autres ont passé par ce même chemin nébuleux parsemé des royalties et des convenances parisiennes. Sansal, Sifaoui… ils sont où ? C’est vrai, ils sont hors des constantes ! Ils n’avaient pas compris que la chaise d’Eric Zemmour n’est vide que le samedi… pour un bon arabe qui veut bien disparaître ! 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email