-- -- -- / -- -- --
Nationale

Un incendie ravage les magasins de la foire de la Nouvelle-Ville

Un incendie ravage les magasins de la foire de la Nouvelle-Ville

Un incendie a ravagé entièrement les magasins de la foire de la Nouvelle-Ville, sis au lieudit « La Tour » dans la soirée de dimanche dernier. Le feu qui s’est déclaré juste au moment du f’tour (rupture du jeûne), avait pour origine un court-circuit électrique.

Cependant, selon de nombreux avis concordants et surtout compétents, l’origine criminelle de l’incendie n’est aucunement à écarter, puisque l’emplacement de ce marché, englobant environ une cinquantaine de commerces, fait l’objet de convoitise depuis belle lurette par les prédateurs du foncier et du béton.
Sur les lieux, et à plusieurs endroits, un épais écran de fumée noire se dégageait de l’incendie durant plusieurs heures en dépit des puissants jets d’eau donnés par les sapeurs-pompiers à partir de leur camion-citerne.

Et malgré les éléments de construction des stands commerciaux faits avec du bois pour les murs et de la taule pour la toiture, et ce sans compter l’importance surface du marché, il était alors loisible aux flammes d’y évoluer à grande vitesse et en même temps à grande dimension. Par conséquent, l’intervention directe des sapeurs-pompiers est relativement limitée.
La confusion régnait durant longtemps sur les lieux du sinistre. Il était particulièrement difficile d’identifier les victimes (les malheureux commerçants) parmi les centaines de badauds qui contemplaient le désastre à partir des rues donnant vue sur le marché, notamment du haut du pont traversant le boulevard Krim Belkacem.
Certains badauds cherchaient à connaître l’origine de l’incendie, alors les autres faisaient carrément dans la spéculation. Par ailleurs, encore tentaient de se frayer un chemin pour voir de leurs yeux l’ensemble du spectacle.

Cette confusion, où l’incivisme y a été pour beaucoup, a été même à l’origine de plusieurs algarades. Sans la présence policière assez subséquente, le mal aurait été pire avec l’énorme embouteillage provoqué à partir du carrefour La Tour puisque le feu a rendu la déviation de la circulation obligatoire ; certains automobilistes, impatients de quitter les lieux, ont suscité la colère d’autres automobilistes jusqu’à en arriver aux invectives.

Concernant les dégâts occasionnés par l’incendie, selon les premières estimations, ils se chiffrent à plusieurs centaines de millions de centimes. Il convient de noter qu’une enquête est diligentée pour déterminer l’origine exacte de cet incendie qui a ruiné plusieurs familles.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email