-- -- -- / -- -- --
Nationale

Un haut fourneau a failli exploser à El Hadjar

Un haut fourneau a failli exploser à El Hadjar

Ce qui devrait arriver est arrivé. Le haut fourneau n° 2 (HF2) est à l’arrêt depuis ce vendredi. Un triste constat. Donc il n’y aura plus aucune coulée d’acier liquide. Donc plus de production d’acier. Et pour refaire redémarrer le HF2, il faudrait attendre au moins un mois, et ce qui n’est pas le cas pour le moment, tant que le mouvement de contestation se poursuit.vendredi matin, le haut fourneau avait failli exploser au vu de la charge de fonte liquide qu’il contenait, environ 700 tonnes, et qu’il était impossible de déverser suite à la colère des travailleurs contractuels qui ont paralysé tous les moyens de vidage de la fonte liquide. Il aura fallu pour empêcher la catastrophe de voir l’explosion du haut fourneau, l’intervention d’anciens sidérurgistes qui sont arrivés, après moult discussion avec les protestataires, de libérer les voies pour le vidage de la fonte dans des poches tonneaux. Immédiatement après, le HF2 a été mis en veilleuse en attendant son redémarrage.

Plusieurs questions se posent. Pourquoi la direction générale du groupe Sider n’a pas maintenu le dialogue avec les sidérurgistes en grève ? A qui obéit Chemseddine Maatalah, le directeur général du complexe sidérurgique d’El-Hadjar ? A qui profite le pourrissement du complexe sidérurgique ? Certains observateurs très avertis des affaires de l’usine sidérurgique d’El-Hadjar ne cachent pas que « si M. Maatalah avait reçu des ordres formels de continuer le dialogue avec les sidérurgistes protestataires, il l’aurait fait et ici ce n’est pas le cas ! ». Et pis encore, les travailleurs du complexe sidérurgique ne cachent pas hier que « Maintenant on sait que le PDG reçoit des ordres en haut pour laisser la situation au pourrissement ».

Pour rappel, la protestation des 800 sidérurgistes contractuels avait débuté dimanche dernier par un sit-in devant la direction générale du groupe où ils réclamaient principalement leur permanisation dans le groupe Sider après trois ans d’essai. Selon nos sources syndicales, et devant l’arrêt du HF2, les milliers des sidérurgistes vont débrayer aujourd’hui pour soutenir leurs camarades en colère contre l’administration de Sider El-Hadjar

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email