Un Forum des Médias israéliens au Maroc : A Chacun son Dieu, à chacun son Novembre ! – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --
Nationale

Un Forum des Médias israéliens au Maroc : A Chacun son Dieu, à chacun son Novembre !

Un Forum des Médias israéliens au Maroc : A Chacun son Dieu, à chacun son Novembre !

Il y a douze mois durant l’année mais novembre, pour tout Algérien, est bien plus qu’un simple mois. Novembre est un mois sacré. Novembre a béni l’Algérie devenue par sa grâce, « la Mecque » de toutes les révolutions et des révolutionnaires.

L’Appel du 1er novembre 1954 résonna comme l’Adhan du Muezzin. La Révolution algérienne a sonné le glas du système politique de la puissance coloniale, et a brisé une quatrième République française déjà bien moribonde depuis sa création en 1946.

Le 15 Novembre 1988 a vu la proclamation de l’Etat Palestinien à Alger. Toujours en novembre, l’Algérie a accueilli les 1er et 2 novembre dernier le sommet de la Ligue arabe, avec pour mot d’ordre, l’unification des rangs.
Novembre comme l’a si bien déclamé le poète de la Révolution Moufdi Zakaria «est celui qui donna naissance à notre conscience». Mais de l’autre côté de nos frontière ouest, ce mois présente une autre vision diamétralement opposée, voire totalement aberrante.

Chez le Makhzen, il symbolise une totale prosternation à l’impérialisme et au sionisme. Ne dit-on pas que l’habitude est un vilain défaut ! Ici dans le cas de figure makhzanien, cela devient un véritable danger. Aujourd’hui, un forum médiatique regroupe les médias les plus influents de trois pays : Maroc, Israël et Emirats arabes unis. Le rédacteur en chef du Jerusalem Post, Yaakov Katz sera de la partie dans cette normalisation qui dépasse les vagues de transmission !

Une vieille alliance
La stratégie médiatique du Makhzen semble si faible qu’il lui faut une canne pour sauver non pas ce pauvre peuple marocain qui se noie dans la misère et les inégalités sociales mais le trône d’une monarchie vulnérable, menacée par les crises et les conflits interne autour de la succession d’un monarque moribond.

Ce forum qui se déroule sur deux jours, mercredi et jeudi,  à La Mamounia de Marrakech, en plus d’un évènement virtuel prévu le 20 novembre,  réunit de hauts responsables, ministres, investisseurs et des entrepreneurs du Moyen-Orient et du monde entier pour tisser, selon l’introduction publiée sur le site du Jpost, «de nouveaux liens d’affaires entre les pays».

Ainsi, le Jpost israélien, le Global Média Holding marocain et le Khaleej Times émirati s’associent pour organiser cet évènement.

Dans son édition de l’année dernière, cet évènement a vu la participation du ministre israélien de la Défense, Benny Gantz et… du représentant du Maroc à l’ONU, Omar Hillale, un diplomate rétrograde qui use de manœuvres aux nations-Unis pour porter atteinte à l’Algérie. Il est d’ailleurs derrière la crise entre Alger et Rabat en agissant pour le compte d’Israel.

A rappeler que lors de la célébration du 90ème anniversaire du Jerusalem Post au Gotham Hall, Broadway à New York, le même Omar Hillale qui, au lieu défendre les intérêts de son peuple, était parmi les invités !

Omar Hillale semble tuer le temps, à la manière d’un retraité, puisqu’il s’amuse à allumer les bougies non pas pour célébrer le Mawlid el nabaoui, mais pour fêter Hanoukka en l’honneur de l’expansion de la coopération économique entre Israël et le Maroc.

L’évènement a été relaté par le Jpost dans son édition du 06 décembre 2021. Ce représentant du Maroc qui ne manque aucune occasion pour s’attaquer à l’Algérie, avait évoquer avec son homologue israélien les voies et moyens d’approfondir la coopération israélo-marocaine dans le domaine de l’expertise hightech.

La stratégie triangulaire entre Israël, le Maroc et les Emirats arabes unis ciblera sans doute toute la région MENA. Nul ne peut nier la maitrise israélienne dans la gestion de la communication, mais les Marocains et les Emiratis semblent avoir oublié la règle d’or «celui qui détient l’information détient le pouvoir». Et dans ce cas de figure, le pouvoir est entre les mains d’Israël.

Il est plus qu’une évidence que toute stratégie communicationnelle tracée par Israël favorisera avant toute chose les intérêts d’un Israël obsédé par l’Afrique ! et servira à tracer l’idéologie expansionniste du sionisme qui ne reconnait pas les frontières !

Dans son article intitulé «The Middle East does not need stability», paru le 11 février 2011 sur les colonnes du quotidien Haaretz, le journaliste israélien Gideon Levy avait décrit le Maroc comme «la prunelle des yeux d’Israël et des Etats Unis qui n’osent jamais le critiquer».

Il semble qu’avec les enjeux économiques et géopolitiques, en particulier avec la guerre en Ukraine, l’hégémonie occidentale et américaine est en déclin. Depuis le printemps arabe déjà, personne ne fait confiance aux Américains. Le Maroc, cheval de Troie de l’impérialisme sioniste demeurera la prunelle des yeux… aveugles.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email