-- -- -- / -- -- --
Nationale

Un ex-P-DG d’une cimenterie assassiné à Skikda

Un ex-P-DG d’une cimenterie assassiné à Skikda

Ahcene Rezagui, appelé aussi « monsieur Ciment » par de nombreux opérateurs économiques versés dans le bâtiment, a été retrouvé assassiné tard dans la soirée au niveau de la plage de Guerbes, dans la wilaya de Skikda, trois jours après sa disparition.

Porté disparu par des membres de sa famille depuis lundi dernier et après d’intenses recherches par les services de sécurité, son corps a été retrouvé pieds et mains ligotées et portant de profondes traces de strangulation. 

Selon des sources sécuritaires, la victime, découverte par les éléments de la Brigade de la Gendarmerie de Skikda , portait aussi des traces de torture dans différentes parties du corps alors que sa voiture, une berline Skoda, n’a pas été retrouvée dans les parages. Nos sources signalent que l’enquête déclenchée par le parquet de Skikda est en cours afin de déterminer le pourquoi de cet assassinat.

Il faut noter que l’ex-P-DG de la cimenterie de H’jar Essoud est connu pour sa droiture et son expérience certaine dans le monde du ciment. Non seulement il avait mis fin sur toutes les spéculations sur le prix du ciment, mais avait déclenché une série d’enquêtes internes en 2006 visant les différents points commerciaux de ses services. Il avait déposé plainte contre certains agents véreux et plusieurs pseudo-promoteurs de l’immobilier, qui ont été par la suite arrêtés et incarcérés.

Interrogation profonde, l’usine de H’jar Essoud, deuxième fleuron de l’industrie algérienne inaugurée par feu Houari Boumediene après le complexe sidérurgique d’El-Hadjar, après avoir connu des déboires dans les années 1990, a été hissée au rang de cimenterie internationale grâce aux compétences de M. Rezagui et de son staff. Privatisée en 2007 au profit du groupe italien Buzzi à hauteur de 35% des capitaux, l’usine de H’jar Essoud avait connu ces dernières années déclin après déclin, alors que Ahcene Rezagui s’occupait de la gestion de la société des ciments de Sour El Ghozlane pour la rendre performante au niveau de la commande et de la qualité. On affirme, de source crédible que le défunt était pressenti pour reprendre, dès cette semaine, les commandes de l’usine de H’jar Essoud.

Le défunt a été inhumé vendredi, en présence d’une foule nombreuse venue des quatre coins du pays. Qui a tué Rezagui ? Plusieurs personnes versées dans le bâtiment n’écartent pas le règlement de comptes. Côté services de sécurité, on assure que tous les moyens ont été mis en œuvre pour démasquer le ou les assassins de l’ex-P-dg dans les prochains jours.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email