-- -- -- / -- -- --
Culture

Un espace rassembleur et un carrefour d’échanges

Un espace rassembleur  et un carrefour d’échanges

Les préparatifs pour l’organisation de la septième édition du festival culturel international de musique symphonique sont bien avancés. Dix huit pays ont déjà confirmé leur participation et l’Algérie s’apprête, par l’intermédiaire de l’Orchestre symphonique national, à assurer un super concert pour les journées d’ouverture et de clôture.

‘’Nous associons les activités de cette septième édition à la programmation de l’événement de l’année de la culture arabe à Constantine’’, souligne M. Abdelkader Bouazzara, commissaire de Festival culturel international de musique symphonique.

La Syrie, la Chine ainsi que la Tunisie se déplaceront à Constantine. Ce qui est cependant le plus remarquable, c’est la reprise des grands concerts d’ouverture et de clôture le lendemain, dirigés par le mastro Amine Kouider dans la capitale de l’est.

Ces concerts vont réunir dans un esprit de communion et de rassemblement propre à l’art musical et, en plus des musiciens algériens de l’Orchestre symphonique national, un panel de musiciens venus de divers horizons. Ensemble, ils interprèteront des pièces musicales puisées de notre patrimoine et des œuvres d’illustres compositeurs. Parmi les pays invités on note la présence de l’Afrique su Sud, de l’Espagne, de l’Italie, de l’Autriche, de la Pologne, de la Suède, de l’Ukraine, de la Tchèquie, du Mexique, du Japon, de la Chine.

La Hollande fait sa première entrée à ce festival international d’Alger. Les pays du Maghreb sont également présents avec le Maroc et bien sûr la Tunisie. C’est d’ailleurs la Tunisie qui est l’invitée d’honneur à cette septième édition en considération de l’exemplarité des échanges avec l’Algérie. La Tunisie participe au Festival d’Alger depuis sa création et l’Algérie a toujours été invitée aux grands rendez vous de l’art musical en Tunisie.

Ce pays vient avec un imposant orchestre qui fera sensation devant le public algérien Durant les huit jours du Festival, programmé du 12 au 19 septembre au Théâtre national algérien, les formations vont se succédées au rythme de trois par soirée. Parmi ces ensembles des moments forts attendent les mélomanes. Ainsi Alger va être pendant une semaine la capitale mondiale de l’art musical devenant un carrefour d’échanges et un espaces rassembleur.

Les détails de cette grande rencontre annuelle seront communiqués au cours de la conférence de presse animée par le commissaire du Festival, M. Abdelkader Bouazzara ce 8 septembre dans la salle Mougari Boukhari à l’Institut national supérieur de musique. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email