Un baron marocain de la drogue arrêté en Espagne – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Monde Europe

Un baron marocain de la drogue arrêté en Espagne

Un baron marocain de la drogue arrêté en Espagne
Photo de la Guardia espagnole lors de la découverte de la drogue

Les autorités espagnoles ont annoncé l’arrestation à Barcelone d’un baron de la drogue de nationalité marocaine, considéré comme l’un des criminels les plus recherchés au monde qui dirige un groupe lié au cartel mexicain.

Au total, 16 membres de ce groupe, en majorité des marocains, ont été arrêtées à Barcelone, Cadix, et à Vigo par la Guardia Civil et la Policia Nacional. Dans la capitale catalane, l’opération de police s’est déroulée dans les quartiers de Poble-Sec et Sant Antoni gangrenés ces derniers mois par les affaires de drogues contrôlés par des narco-trafiquants marocains.

L’opération d’arrestation de ce chef du cartel espagnol s’est déroulée mardi dernier à l’aube, à l’aide d’un hélicoptère qui surveillait le quartier de Poble-sec, le siège des opérations du réseau marocain. Faisant l’objet d’un mandat d’arrêt international, le « capo » marocain a été localisé grâce à une coordination entre les autorités espagnoles et l’organisation de police européenne « Europol ».

Selon la presse locale citant des sources policières, le gang acheminait de la cocaïne et de la méthamphétamine qui étaient cachées dans des blocs de béton thermique permettant de faire rentrer la drogue dans le port de Barcelone.

Le principal suspect arrêté était recherché par Interpol et plusieurs polices européennes le traquaient. Le trafiquant marocain était à la tête d’un gang qui centralisait la cocaïne venue d’Amérique et le haschich depuis l’Afrique du Nord.
La police a aussi mis la main sur 2.549 kg de méthamphétamine, 1,3 tonne de cocaïne et plus de 17.000 litres de produits chimiques utilisés pour fabriquer de la drogue.

Basé en Espagne et aux Pays-Bas, le groupe démantelé avait des liens avec le cartel mexicain de Beltrán Leyva. Le gang possédait par ailleurs plusieurs entreprises parallèles pour blanchir l’argent. L’une d’entre elles fabriquait des crèmes glacées.
Le chef de gang possédait, quant à lui, plusieurs abris dont des villas en Espagne, en France, aux Pays-Bas et au Maroc qui lui servaient de refuge.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email