-- -- -- / -- -- --
MENASahel

Un couple de harraga algérien retrouve sa bague de mariage après un naufrage

Un couple de harraga algérien retrouve sa bague de mariage après un naufrage
Une découverte inouïe

Victime d’un naufrage au large de Lampedusa, un couple algérien Ahmed et Doudou (pseudo de sa femme) avaient perdu effets et biens dont la bague mariage frappée de leurs prénoms la fin octobre dernier.
Mais parmi les choses les plus chères qu’ils ont eu l’immense surprise de retrouver est cette bague qu’ils croyaient emportée à jamais par les flots de la côte sicilienne. Leur choc était immense. La retrouver relevait de l’impossible, une éventualité impossible d’envisager y compris dans les scénarios les plus farfelus du cinéma à l’eau de rose.

Fin octobre dernier, Ahmed 25 ans et Doudou, 20 ans faisaient partis d’une dizaine de migrants naufragés qui ont été secourus par un bateau de pêche lorsque leur embarcation a chaviré lors d’une traversée des côtes libyennes où Ahmed travaillait vers la l’ile de Lampedusa.

Cinq migrants dont un enfant ont péri cet incident dont un enfant. Le couple algérien et quatre autres migrants à bord de l’embarcation ont survécu à la tragédie. Ils avaient perdu leur sac à dos dans lequel se trouvait enfoui leur bague de mariage.

Or, il y a une semaine, un bateau de sauvetage appartenant à l’ONG baptisée « bras ouverts » qui sillonne les eaux de la méditerranée à la recherche de rescapés avait repérés les sacs flottant sur l’eau et les as repêchés.

En fouillant dans les sacs pour identifier les propriétaires les secouristes ont fait la stupéfiante découverte. Ils sont empressés ensuite à contacter les ONG et les agences d’aides aux immigrants pour savoir s’ils pouvaient reconnaitre les propriétaires de la bague parmi les survivants.

Des photos de la bague ont été transmises à ces opérateurs dont Ahmed Roussan, un médiateur libyen qui travaille pour l’ONG médecins sans frontières qui a réussi à localiser le couple après avoir transmis la photo aux réfugiés qu’il a secourus le jour du drame.

Contacté par téléphone par le Jeune Indépendant, un porte-parole de MSF a affirmé que le couple algérien ainsi que les autres rescapés ont récupéré les effets trouvés par les secouristes.

« Le couple était certainement sous le choc de la découverte tant la bague, Le mari n’en croyait pas ses yeux en téléchargement la photo sur son portable» a déclaré l’agent humanitaire.

« Cette va en toute vraisemblance leur rappeler le danger auquel ils se sont exposés en traversant la méditerranée dans une embarcation de fortune », a estimé la même source qui ajoute que « le couple peut au moins se consoler grâce aux retrouvailles avec leur bague ».

La Libye est devenue une terre de départ de dizaines d’embarcations vers les côtes italiennes notamment à partir de Misrata. Nombreux sont ceux qui périssent pendant la traversée.
Il y a deux semaines, près de 100 migrants, en majorité africains, sont morts noyés dans deux naufrages au large de la Libye, un drame de l’immigration clandestine lié à ce pays d’Afrique du Nord plongé dans le chaos depuis 2011.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email