-- -- -- / -- -- --
Nationale

Un cordonnier et son voisin arrêtés pour transplantation de cannabis

Un cordonnier et son voisin arrêtés pour transplantation de cannabis

Le propriétaire d’une maison, un cordonnier de métier, et son complice, son voisin, ont transformé le jardin en un véritable champ de culture de drogue, cela dans le but de vendre le cannabis dans les quartiers d’Annaba et réaliser ainsi un chiffre d’affaires important. 

Dans le cadre de la surveillance générale du territoire relevant de la wilaya d’Annaba, notamment en ce qui concerne la lutte contre le crime organisé y compris le trafic de drogue, les gendarmes de la brigade de Sidi Amar relevant du groupement d’Annaba ont réussi à faire avorter la transplantation de cannabis dans une maison appartenant à un cordonnier.

Deux trafiquants ont été interpellés lors de cette affaire, dont le propriétaire de la maison qui exerce comme cordonnier dans le quartier de Hadjr El Diss à Annaba, et son complice qui habite le même quartier. En effet, des informations parvenues à la brigade de Sidi Amar ont indiqué qu’une personne résidant dans le quartier Hadjr El Diss serait en train de transplanter des plantes de cannabis dans son jardin en vue de les vendre dans les quartiers d’Annaba. Les citoyens qui ont informé les gendarmes ont ajouté que le propriétaire de ladite maison a commencé à transplanter du cannabis depuis le mois de ramadhan passé, et qu’actuellement, ces plantes ont poussé et seraient sur le point d’être déplantées.

Profitant de ces informations, les gendarmes de Sidi Amar ont lancé des investigations dans le but d’arriver à démasquer le propriétaire de la maison en question ainsi que son collaborateur. Mais pour y arriver, les gendarmes ont commencé tout d’abord par localiser la cible et la surveiller de plus près, cela afin de démasquer le reste du réseau. Au bout de quelques jours de surveillance, les gendarmes ont identifié le propriétaire de la maison, un cordonnier. Il s’agit du nommé M. C âgé de 38 ans. Il s’avère que ce cordonnier de métier est le chef d’une bande de malfaiteurs. Il a détourné le jardin de sa maison pour en faire un champ de culture de cannabis.

Après avoir reçu l’autorisation du procureur de la République près le tribunal d’El Hadjar pour passer à l’action, les gendarmes ont exécuté une perquisition au domicile dudit chef de réseau. Une perquisition à laquelle la section d’intervention du groupement d’Annaba a participé au côté de la brigade territoriale locale, et ce en mobilisant un chien renifleur de drogue. Sur le lieu, les gendarmes ont découvert trois arbres de résine de cannabis enracinés au beau milieu des plantes et entourés de plusieurs clôtures, cela pour ne pas éveiller les soupçons des voisins.

Les trafiquants espéraient cacher les arbres à la vue des voisins, toutefois l’assaut des gendarmes a fini par dévoiler leur plan diabolique. La gendarmerie a précisé également que, lors de cette perquisition, un morceau de cannabis de 4 grammes a été saisi. Soumis à un interrogatoire, le propriétaire de la maison a avoué son plan devant les enquêteurs de la brigade de Sidi Amar.

Ce n’est pas tout, explique la Gendarmerie, le cordonnier a dénoncé ses complices, dont le nommé D. S âgé de 27 ans. Ce dernier, qui réside dans le même quartier, est le véritable planificateur du moment que c’est lui qui a proposé la transplantation de drogue dans le jardin du cordonnier et c’est lui, aussi, qui a fait parvenir les graines de cannabis pour les cultiver en cachette. Les mis en cause ont été présentés hier devant le procureur de la République près le tribunal d’El Hadjar pour transplantation et trafic de cannabis, qui les a placés sous mandat de dépôt.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email