-- -- -- / -- -- --
Monde

Un contingent égyptien en Syrie aux côtés de l’armée de Bachar ?

Un contingent égyptien en Syrie aux côtés de l’armée de Bachar ?

Selon une source militaire de haut rang, cité par le site « Iran Today « , le gouvernement égyptien aurait envoyé des forces militaires en Syrie dans le cadre de la lutte contre le terrorisme
et la coopération militaire et la coordination avec l’Etat syrien, a rapporté le site d’informations Syria-scop.com.

La source a affirmé que « l’Egypte est désireuse de fournir une aide militaire et d’envoyer des forces en Syrie pour participer aux batailles du gouvernement syrien contre les terroristes, surtout après avoir constaté que ses différends avec l’Arabie Saoudite sont profonds concernant l’aide de cette dernière qu’elle fournit aux terroristes en Irak et en Syrie sans compter sa guerre menée contre le Yémen ».

La source a poursuivi que les gouvernements de Syrie et d’Egypte comptent annoncer cette coopération dans la lutte contre le terrorisme officiellement et « très prochainement ».

Toujours selon la même source, « l’Egypte a également envoyé des armes à la Syrie pour soutenir le gouvernement du président Bachar al-Assad dans la purification de la terre syrienne de la présence des terroristes ».

Il convient de noter, que la semaine dernière, le général Ali Mammlouk, chef du Bureau de la sécurité nationale syrienne a visité l’Egypte et a tenu des réunions avec de hauts responsables égyptiens.

Dans le même contexte, un groupe d’officiers de l’armée égyptienne s’est rendu mardi dans la ville portuaire syrienne de Tartous pour s’entraîner avec des conseillers militaires russes, près de la ligne de front de groupe autoproclamé « Etat islamique » a rapporté ce Jeudi Mehrnews.

Selon plusieurs rapports d’activistes locaux, les officiers égyptiens étaient accompagnés par des militaires russes à leur arrivée à Tartous, mardi. Les armées égyptienne, russe et syrienne n’ont pas confirmé ces informations.

Les observateurs estiment que l’Egypte veut redorer son blason de puissance régionale arabe, d’autant plus que le président actuel, Abdelfattah Sissi, veut en finir avec la « secte « des Frères musulmans dont un de leurs dirigeants, Mohamed Morsi, a réussi à occuper le poste présidentiel pendant une année.

Morsi, rappelons-le, a présidé plusieurs meetings dans les stades cairotes, incitant les jeunes égyptiens d’aller combattre le gouvernement légitime de la République arabe de Syrie. Il a été renversé par la suite par son ex chef d’Etat major, Sissi.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email