-- -- -- / -- -- --
Lifestyle Santé

Un cadre réglementaire pour encadrer les soins à domicile

Un cadre réglementaire pour  encadrer les soins à domicile

« L’activité des soins à domicile prévue dans la future loi sanitaire a été mise en œuvre depuis la promulgation du dernier organigramme du ministère a annoncé le ministre de la Santé et de la Réforme hospitalière, hier à l’ouverture des travaux de la journée scientifique d’échange d’expérience sur les soins à domicile qui s’est tenue à l’hôtel Hilton à Alger et qui a regroupé les DSP, les directeurs d’établissement de santé des 48 wilayas du pays ainsi que plusieurs directeurs centraux de son ministère.

M. Abdelmalek Boudiaf a convenu, qu’il était urgent, aujourd’hui, d’organiser et de lancer les soins ainsi que l’hospitalisation à domicile, une démarche qui s’est imposée dans le programme d’action 2015 de son département. 

« Cependant malgré l’insuffisance de textes réglementaires régissant cette activité, son organisation a été mise en place et développée au niveau local, grâce aux efforts et à l’engagement des uns et des autres et à leur esprit d’initiative, a-t-il expliqué.

« Des confusions sont faites jusqu’à présent entre l’activité des soins à domicile , qui développe des soins infirmiers, et qui le plus souvent s’adresse a des personnes âgées , handicapées , ne pouvant pas se déplacer vers la structure de santé et l’activité des unités mobiles qui développé l’activité de soins , de dépistage, de prévention, ciblant toutes les catégories de population qui, de par leurs éloignement n’ont pas accès aux structures de soins, précise le mistre qui ajoute que « La confusion existe aussi entre soins à domicile et hospitalisation à domicile qui nécessite une organisation particulière une logistique appropriée et un cadre juridique prenant en compte toutes les contraintes ». 

« C’est pour éviter ces amalgames nous sommes réunis aujourd’hui pour échanger nos expériences mutuelles, a-t-il dit.

« Les soins à domicile sont synonymes de proximité mais doivent être des soins de qualité assurant la sécurité requise pour le patient. Afin de tracer le cadre réglementaire pour l’exercice de cette activité, des projets de textes ont été élaborés au niveau du ministère, mais nous avons décidée de surseoir encore à leur promulgation, le temps de permettre leur enrichissement par les différents professionnels, après une évaluation de la mise en œuvre de cette activité au niveau local, avec les points forts, les points faibles et en s’inspirant également de l’expérience d’autres pays, a fait savoir le ministre.

Il a souligné que « Des équipes seront mises en place pour réviser les textes réglementaire relatifs à la création, l’organisation et le fonctionnement de cette activité, l’élaboration de protocoles d’intervention, la mise en place d’un système d’évaluation, réflexion sur les modes de financement.

Le ministre a souligné que « cette journée permettra de placer les jalons d’une feuille de route pour la mise en œuvre et le développement de cette activité au niveau des différents régions du pays, ce qui permettra de répondre aux préoccupations des responsables et professionnels sur le terrain que ce soit en matière d’organisation et de fonctionnement , en matière d’accès et de financement, d’évaluation de la qualité ou en matière de responsabilité », a t-il conclu.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email