-- -- -- / -- -- --
Nationale

Un autre concours pour le recrutement d’enseignants

Un autre concours pour le recrutement d’enseignants

La possibilité d’organiser, l’année prochaine, un concours de recrutement d’enseignants dans les matières mathématiques et physique par le ministère de l’Education nationale n’est pas à écarter, a dévoilé Nouria Benghebrit, première responsable du secteur à Blida.

Mme Benghebrit a précisé, lors d’une journée d’étude sur le thème « La remédiation pédagogique : une réponse aux difficultés scolaires », que ce concours, s’il est organisé, concernera uniquement les mathématiques et la physique.

La ministre a souligné que son département a concentré ses efforts, cette année, sur le volet pédagogique dans la perspective d’améliorer l’apprentissage, et ce à travers l’organisation de plusieurs rencontres qui ont révélé un fort taux d’échec dans les matières essentielles.

Le travail effectué, pendant une année par la commission installée par son département, composée d’inspecteurs, d’universitaires et d’enseignants, a permis de déterminer les erreurs récurrentes commises par les élèves des cycles primaire et moyen, ce qui permettra d’y apporter des solutions à travers la mise en place d’outils pédagogiques adéquats pour prendre en charge ce problème qui touche les matières essentielles dont la langue arabe, qui est l’un des facteurs de réussite étant la langue d’enseignement, a-t-elle précisé.

Le travail de cette commission, qui a touché 9 wilayas et a porté sur un total de 65 000 copies d’examen des deux cycles (primaire et moyen), a concerné trois matières les langues arabe et française ainsi que les mathématiques.

Les résultats ont dévoilé une récurrence de 460 000 erreurs, a indiqué la ministre. Mme Benghebrit a souligné que le but de cette étude, qui entre dans le cadre des réformes engagées par son département depuis 2015, est d’aider les élèves à ne plus répéter les mêmes erreurs. Elle permettra également la mise en place d’une stratégie nationale de remédiation pédagogique afin de prendre en charge le problème de l’échec scolaire.

Elle a rappelé que son département œuvre à assurer un enseignement de qualité qui prend en considération les difficultés d’assimilation spécifiques à chaque apprenant. Un objectif qui ne peut être atteint qu’avec des enseignants compétents qui actualisent régulièrement leurs connaissances, a-t-elle soutenu.

De son côté l’inspecteur général chargé de la pédagogie au ministère de l’Education nationale a indiqué que l’étude sur les erreurs récurrentes dans les matières essentielles sera généralisée aux autres wilayas.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email