-- -- -- / -- -- --
Nationale

Un arsenal d’armes blanches saisi à Rouiba

Un arsenal d’armes blanches saisi à Rouiba

Trois présumés trafiquants d’armes blanches ont été interpellés la veille de l’Aïd suite à une mission de renseignements effectuée par les éléments de la police judiciaire et qui a permis de saisir un arsenal d’armes prohibées, indique un communiqué de la cellule de communication de la sûreté d’Alger.

Le communiqué indique que suite à ce coup de filet, les policiers ont saisi 650 lance-flammes, 40 matraques électriques, 45 bombes lacrymogènes et 3 barres de fer, en possession des présumés trafiquants.

Ces derniers, poursuit la sûreté d’Alger, ont été interceptés dans deux véhicules touristiques à l’est d’Alger, sans toutefois citer le lieu exact de cette opération. Le butin saisi sur ces individus était sur le point d’être livré à des délinquants, notamment des gangsters qui, souvent, recourent à l’achat de ces dangereuses armes pour passer à l’acte.

Ces armes servent dans des cambriolages de maisons tout comme dans les agressions contre les personnes. Avec ce mode opératoire, les gangs arrivent facilement à voler les biens de leurs victimes pour en tirer un gain. La réussite de cette opération l’a été grâce aux renseignements parvenus aux éléments de la police judiciaire de la circonscription de Rouiba.

Des informations qui révélaient l’existence d’un groupe composé de plusieurs individus qui devaient passer par Rouiba à bord de deux véhicules contenant une grosse quantité d’armes prohibées. C’est suite à ces informations importantes que les éléments de la PJ ont dressé un plan spécial visant à intercepter le convoi des trafiquants et faire tomber le réseau. C’est ainsi qu’au bout de quelques heures de surveillance l’un des deux véhicules en question a été repéré du côté de l’est d’Alger où les policiers ont réussi à immobiliser l’engin avant d’interpeller les occupants au nombre de trois.

Ces derniers, âgés entre 22 et 41 ans comme l’explique le communiqué de la Sûreté d’Alger, étaient sur le point de livrer le grand gâteau aux gangsters qui agissent dans les banlieues algéroises.

En tout, 650 lance-flammes, 45bombes lacrymogènes, 40 matraques électriques, 17 fumigènes et 3 barres de fer ont été découverts dans la voiture des présumés trafiquants. Le butin était destiné à la vente dans les quartiers d’Alger, entre autres Rouiba et Bab Ezzouar, et ce au profit des gangsters qui, généralement, les utilisent dans des attaques de bijouteries et autres agressions contre des personnes. Après cette arrestation, les trois mis en cause ont été présentés, jeudi passé, devant le procureur de la République près la cour de Rouiba qui les a placés sous mandat de dépôt.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email