-- -- -- / -- -- --
Monde Europe

Ukraine: les forces de la DNR libèrent deux localités au Donbass

Ukraine: les forces de la DNR libèrent deux localités au Donbass

Les troupes de la DNR et de la LNR, avec l’appui-feu des forces armées de la Fédération de Russie, ont libéré les villages de Nikolaevka et Nikolaevka Vtoraya dans la République populaire de Donetsk.

“Près de Krasny Liman, où à la veille des saboteurs de l’armée ukrainienne (FAU) ont tenté d’entrer dans la ville, la situation s’est stabilisée”, a fait savoir le chef de la DNR Denis Pouchiline le 15 septembre.

La libération de ces villes et villages rend difficile l’approvisionnement du groupe ukrainien à Artemovsk et crée les conditions préalables à son encerclement, selon des experts militaires. Entre-temps, comme l’a déclaré l’administration militaro-civile de la région de Zaporozhye, les FAU ont concentré un grand nombre d’équipements et de troupes, y compris des mercenaires, à la frontière régionale.

Les forces armées de la Fédération de Russie et des unités de la milice populaire de la DNR et de la LNR continuent de percer les zones fortifiées ukrainiennes dans le Donbass.

“Les forces alliées se sont retranchées aux abords d’Artemovsk, tiennent des positions, l’ennemi est incapable de pilonner nos unités, qui prévoient de développer une nouvelle offensive” a précisé Pouchiline.

Les unités qui avancent sont soutenues par le feu de l’armée russe. Le 14 septembre, le Ministère russe de la Défense a déclaré que les troupes frappaient les positions de combat et les points de déploiement temporaire des formations ukrainiennes dans la région d’Artemovsk.

« A Krasny Liman, la situation s’est globalement stabilisée, et les forces alliées repoussent les tentatives incessantes de l’ennemi d’avancer par petits groupes vers Krasny Liman, vers Yampol » a ajouté Denis Pushilin.

Selon lui, dans la direction de Maryinsky, une tentative d’un groupe de sabotage d’avancer vers les positions des forces alliées a été déjouée tandis qu’ à Peski et Pervomaisky, les ukrainiens appuyés par l’OATAN ne montreront aucune d’activité.

« Le contrôle des villages libérés rendra difficile l’approvisionnement du groupe ukrainien à Artemovsk , ils sont situés sur l’une des routes qui mènent à la ville » a déclaré l’expert militaire Vladislav Shurygin au media russe Izvestia.

« Si vous créez une menace d’encerclement, les Ukrainiens le quitteront eux-mêmes, comme nous l’avons vu à plusieurs reprises dans d’autres villages. C’est beaucoup plus efficace que d’attaquer les villes de front et de prendre d’assaut chaque maison. Mais pour créer un chaudron autour d’Artemovsk, il faudra encore travailler. L’ennemi essaiera d’empêcher cela, y compris de nouvelles contre-attaques », a-t-il ajouté.

Après les attaques dans les directions Kherson et Kharkov, les formations ukrainiennes peuvent tester la force de la défense dans d’autres secteurs du front, à la recherche de zones faibles avec de petites attaques, a estimé l’expert militaire russe.

« Dans la région de Pesok et de l’aéroport de Donetsk, ils ont déjà reçu une rebuffade et se sont retirés. Maintenant, l’accumulation de forces est notée dans la région de Zaporozhye. Là, les forces armées ukrainiennes peuvent tenter de franchir la ligne de défense d’Orekhovo à Tokmak. De telles attaques sont coûteuses pour les FAU, mais à Kiev, les gens et l’équipement ne comptent pas, en espérant un soutien étranger continu » a noté Vladislav Shurygin.

Vendredi 16 septembre, le président russe Vladimir Poutine a affirmé que les opérations offensives de la Russie ne s’arrêtent pas, les troupes occupent progressivement de nouveaux territoires.

Il a ajouté que la Russie “ne combat pas avec une armée complète, elle ne combat qu’avec une partie de l’armée russe, une partie sous contrat”.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email