-- -- -- / -- -- --
Monde

Ukraine : Le crédit du FMI servira à acheter des armes

Ukraine : Le crédit du FMI servira à acheter des armes

Le nouveau crédit du Fonds monétaire international (FMI) sera utilisé par l’Ukraine pour porter ses dépenses militaires en 2015 à 5,2% du PIB, soit à environ 3,8 milliards de dollars, a annoncé la ministre ukrainienne des Finances, Natalie Jaresko.
Selon le quotidien Deutsche Wirtschafts Nachrichten, Kiev envisage de commander des équipements militaires de plus de 500 dénominations.

La majeure partie de ce matériel sera fournie par le groupe américain Network Technologies Corporation. Le journal explique le choix de ce fournisseur par les origines américaines de Mme Jaresko et son travail précédent au département d’Etat. Piotr Porochenko a fait savoir vendredi que l’Ukraine avait signé avec différents pays de l’UE des contrats prévoyant des livraisons d’armes, y compris « létales ».

Aux Etats-Unis, de nombreux républicains conservateurs insistent sur la nécessité de livrer des « armes létales » à l’armée ukrainienne. Le président de la commission des forces armées au Sénat, John McCain, estime que les congressistes pourraient adopter une loi ad hoc sans l’aval de la Maison Blanche.

L’Ukraine procède à une modernisation d’envergure de son armée, motivant cette démarche par la situation politique dans le pays. Les armements seront achetés avec des crédits octroyés par l’Union européenne, les Etats-Unis, la Banque mondiale, le FMI, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, ainsi que par la Banque européenne d’investissement.

Cela signifie que Kiev utilisera l’argent des contribuables européens pour intensifier la militarisation du pays. De son côté l’Union européenne prévoit de débloquer 2,1 milliards d’euros d’aide macrofinancière pour l’Ukraine en 2015, a déclaré récemment à Kiev Johannes Hahn, commissaire chargé de la Politique européenne de voisinage et des Négociations d’élargissement, lors d’une rencontre avec le président ukrainien Piotr Porochenko.

Lors de l’entretien, les parties ont évoqué la situation relative à l’accord d’association entre l’UE et l’Ukraine, ainsi que les réformes en cours dans le pays. M. Hahn a confirmé la disposition de l’UE à « fournir un soutien en matière d’expertise et une aide financière pour la poursuite des réformes ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email