-- -- -- / -- -- --
Monde

Ukraine : Le cessez-le-feu violé à plusieurs reprises

Ukraine : Le cessez-le-feu violé à plusieurs reprises

Les insurgés ukrainiens et les autorités de Kiev ont dénoncé samedi plusieurs violations du cessez-le-feu en vigueur depuis le 5 septembre dernier dans l’est de l’Ukraine.

Selon la république autoproclamée de Donetsk (DNR), les troupes ukrainiennes ont violé le cessez-le-feu à sept reprises dans la nuit de vendredi à samedi aux environs de Donetsk. « Le district Petrovski de Donetsk a été la cible de tirs de lance-roquettes multiples Grad à deux reprises entre 21h00 et 22h00 locales.

Des canons automoteurs ukrainiens déployés près de Maryinka ont tiré sur un poste de contrôle des forces d’autodéfense populaire à l’ouest de Staromikhaïlovka », a annoncé le quartier-général des forces d’autodéfense de la DNR. « A 23h05, la Garde nationale a attaqué aux lance-grenades les maisons d’habitation de Khanjenkovo. Des lance-grenades et des chars ukrainiens ont en outre pris pour cible la localité de Spartak entre 23h10 et 23h40 et entre 01h00 et 01h30 », a ajouté le quartier-général.

L’armée ukrainienne a pour sa part déclaré que les insurgés poursuivaient leurs tirs contre ses postes de contrôle dans une quinzaine de localités et à l’aéroport « Donetsk », dans la région de Donetsk. Kiev a lancé le 15 avril une opération « antiterroriste » d’envergure en vue de réprimer la révolte qui a éclaté dans le Donbass suite au renversement du régime du président Viktor Ianoukovitch.
Les hostilités ont déjà fait plus de 2.600 morts et 6.000 blessés parmi les civils. Les autorités de Kiev ont signé le 5 septembre à Minsk un accord de cessez-le-feu avec les républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk.

Dans la nuit du 19 au 20 septembre, Kiev et les insurgés de l’est de l’Ukraine ont en outre signé un mémorandum de paix qui prévoit l’arrêt de l’usage des armes, le retrait de 15 km des pièces d’artillerie lourdes depuis leur « ligne de contact », la création d’une zone de sécurité de 30 km dans l’est de l’Ukraine, l’interdiction de survol de la zone de sécurité aux avions de combat et drones et le départ des mercenaires étrangers des deux camps. « Nous avons signé un mémorandum », a annoncé samedi Alexeï Kariakine, chef du parlement de la république autoproclamée de Lougansk, à RIA Novosti.

Selon l’ex-président ukrainien Léonid Koutchma qui représente Kiev aux entretiens de Minsk, le mémorandum en neuf points prévoit notamment la création d’une zone de sécurité de 30 km dans l’est de l’Ukraine, l’arrêt de l’usage des armes, le retrait de 15 km des pièces d’artillerie lourdes (plus de 100 mm) des deux camps depuis leur « ligne de contact », l’interdiction de survol de la zone de sécurité aux avions de combat et drones sauf ceux de l’OSCE et le départ des mercenaires étrangers des deux camps.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email