-- -- -- / -- -- --
Nationale

Tunisiens et Algériens veulent booster la coopération pharmaceutique

Tunisiens et Algériens veulent booster la coopération pharmaceutique

Près de 130 entreprises algériennes versées dans la filière pharmaceutique ont pris part, entre le 2 et le 5 décembre, à une rencontre organisée par un partenaire tunisien en collaboration avec la Chambre de commerce et d’industrie Rhumel.

Ce rendez-vous auquel ont été conviés des partenaires tunisiens a permis aux opérateurs des deux pays de tisser des liens dans le but de booster leur coopération. Des représentants de laboratoires pharmaceutiques, des producteurs, des importateurs de produits cosmétiques, de matériels médical, paramédical et de laboratoire ont, durant quatre jours, tenté de dénicher chacun dans son secteur de bonnes affaires.

La mission des Tunisiens, une quinzaine totalement pris en charge par la représentation commerciale tunisienne à Alger, entre dans le cadre d’une stratégie élaborée par cet organisme tunisien et qui vise à identifier les partenaires algériens du secteur établis dans le Constantinois, qualifié d’important pôle dans la filière. A préciser toutefois que plusieurs opérateurs algériens issus des régions est et centre étaient présents à ce rendez-vous.

Il convient de rappeler qu’une trentaine d’unités de production pharmaceutique et parapharmaceutique sont actuellement implantées dans la région de Constantine. En 2012, une rencontre ayant regroupé autour du premier Salon dédié à la filière (Saniph) près d’une quarantaine de représentants de laboratoires avait pour but de faire de la capitale de l’Est un pôle d’excellence dans le secteur.

Pour ce qui est de la coopération entre les opérateurs des deux pays, qualifiée par la partie tunisienne de fructueuse dans la mesure où pas moins de 200 PME tunisiennes, tous secteurs confondus, activent actuellement dans le pays, celle-ci reste en deçà des espérances formulées de part et d’autre de la frontière est, bien que les exportations algériennes vers le pays du Jasmin aient enregistré une hausse de 182 millions d’euros durant l’année 2013
pour se stabiliser à 896 millions, principalement dans les secteurs des hydrocarbures, des produits sidérurgiques, de certains matériaux de construction et de produits agroalimentaires et agricoles.

Les productions de la partie tunisienne à destination du grand voisin ont enregistré une augmentation de l’ordre de 15.5 millions d’euros, ramenant le total des exportations vers l’Algérie à 368 millions, avait laissé entendre, au cours de cette rencontre, le directeur de la représentation tunisienne initiatrice de ce rendez-vous.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email